Edgard Varèse (1883-1965)

Né à Paris en 1883. Entre sa dixième et vingtième année, Edgard Varèse vit à Turin où il commence des études musicales. En 1903, il monte à Paris et achève ses études avec d'lndy, Roussel et Widor. Il rencontre Busoni à Berlin et en 1913 assiste à la création du Sacre du Printemps de Stravinsky qui provoque chez lui un choc décisif. À la fin de l'année 1915, découragé par la «frilosité esthétique de sa terre natale», il émigre aux États-Unis où il présentera la première version de son oeuvre orchestrale intitulée Amériques (1918-1921); il fonde un orchestre et fait connaître à l'Amérique les chefs-d’oeuvre modernes; il co-fonde la PanAmerican Association of Composers et conçoit l’International Composers’ Guild où ses œuvres seront créées. Il rêve d'une nouvelle lutherie électronique.
Après quelques années passées à Paris où il côtoie les avants-gardes artistiques, de 1928 à 1933, projetant un opéra en collaboration avec Antonin Artaud, il retourne aux États-Unis mais ne parvient plus à composer. Il va renouer avec la composition dans les années cinquante, écrivant l’une des premières «oeuvres mixtes» pour ensemble et bande enregistrée, Déserts. Pour l’Exposition Universelle de Bruxelles, il réalise le Poème électronique (1958) en liaison avec Le Corbusier et Xenakis. Varèse s'éteint le 6 novembre 1965 à New York.   

Oeuvres:

  • Density 21.5 pour flûte (1936) + d'infos
  • Déserts pour ensemble et interpolations électroniques (1950-1961) + d'infos
  • Intégrales pour ensemble (1923-1925) + d'infos
  • Octandre pour huit instruments (1923) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: