Beat Furrer (*1954)

Né à Schaffhouse, dès 1975, il étudie la composition à Vienne auprès de R. Haubenstock-Ramati et la direction d’orchestre avec O. Suitner. Dans cette ville, ses œuvres remportent un vif succès, il devient très vite connu grâce au Klangforum Wien qu’il fonde en 1985. Beat Furrer a écrit plusieurs opéras et pièces musico-théâtrales dont Fama.  Il élabore depuis une quinzaine d’années un monde original, empreint de nuances et d’éruptions dynamiques, où se conjuguent les voix, les simulacres sonores et leur déploiement commun dans un espace singulier. « J’aime ce qui est dramatique, a-t-il déclaré un jour. Le récit, dit-il, comprimé en un moment précis qui se répète sans cesse, est projeté dans des espaces perpétuellement modifiés – diverses couches se retrouvent tour à tour au premier plan ou en arrière-plan grâce à un processus de filtrage, et donnent ainsi naissance à des perspectives. Les processus sont alors “verticalisés” et l’écoulement linéaire du temps remplacé par l’idée d’une profondeur de champ. »
Chez Beat Furrer, la forme se crée autant par la superposition de différents processus que par la répétition obstinée de figures dont le mouvement et l’automatisme vident les textures musicales de toute expression subjective. Comme le note Peter Oswald, dans sa musique, c’est par l’élimination de toutes les solutions approuvées lors du processus de composition que chaque détail doit arriver à sa forme définitive. Les modèles dynamiques avec lesquels il travaille sont souvent simples et familiers, des gestes quotidiens. Ainsi, poser l’oreille sur le bureau, dessiner avec le crayon un mouvement circulaire sur la planche de bois, prêter l’oreille aux bruissements produits par le tournoiement est source d’inspiration. Pris en tant que tels, ces gestes ne racontent rien. En revanche, placés dans un contexte scénique et dramatique, ils déploient tout leur potentiel narratif.
Depuis 1992, il enseigne la composition à l’Université de Musique et d’Art Dramatique de Graz. (avec l’aimable autorisation de Contrechamps – © Contrechamps – www.contrechamps.ch)

Oeuvres:

Concerts SMC Lausanne: