John Cage (1912-1992)

Compositeur américain né le 5 septembre 1912, il est à la fois musicien, écrivain, peintre,  penseur et « inventeur de génie » selon Schoenberg.
John Cage commence la musique par des études de piano. Il entreprend ensuite des études de composition avec Richard Buhlig, Henry Cowell et Adolph Weiss. De 1935 à 1936, il étudie l’analyse, la composition, l’harmonie et le contrepoint avec Arnold Schoenberg, et comprend son peu d’inclination pour la pensée harmonique. Entre 1938 et 1940, il travaille à la Cornish School de Seattle, il y rencontre Merce Cunningham qui devient son compagnon et avec lequel il fonde en 1953 la fameuse compagnie de danse Merce Cunningham. Il en sera le directeur musical jusqu’à sa mort. Ensemble, Cunningham et Cage créent une longue collaboration dans laquelle musique et danse coexistent sans rapport de subordination de l’une à l’autre.
Vers la fin des années 40, son initiation au zen marque non seulement sa carrière artistique, mais aussi sa philosophie personnelle. Sa conception du hasard se situe à l'opposé de celle de Pierre Boulez dans une démarche nouvelle influencée par la pensée orientale en intégrant le silence et en récusant la notion traditionnelle d'oeuvre musicale. Cela le conduit à nier l'intentionnalité dans l'acte créateur. Il recourt au I Ching, donc au hasard, pour décider des hauteurs, des durées et de la dynamique de quelques-unes de ses oeuvres. Il entreprend des recherches sur les fondements de la musique en utilisant des éléments sonores jusqu'alors considérés comme nuisibles, voire même  parasites  par les musiciens.
Le piano préparé est son invention la plus célèbre. Les objets insérés entre les cordes de l’instrument en modifient les propriétés acoustiques et le transforment en un véritable orchestre de percussions. Durant les années 60, Cage s'intéresse davantage à l'électronique et aux instruments amplifiés. Il s'inspire de toutes ses expériences passant de la composition aléatoire à la notation graphique et de ses expériences sur la description verbale par des instruments naturels (instruments naturels amplifiés ou coquillages remplis d'eau).
L'ensemble de ses oeuvres est d'une variété remarquable. Par la seule liberté qui s'en dégage, son art témoigne d'une personnalité à part, à la fois candide, ouverte, et d'un naturel heureux. «Etre artiste, disait John Cage, c'est d'être engagé par soi-même, et non par quelqu'un d'autre».
John Cage est récipiendaire de prix prestigieux, notamment le Kyoto Prize (1989), qui viennent récompenser une vie placée sous le signe de l’expérimentation et de la liberté.
Il meurt à New York le 12 août 1992.

Oeuvres:

  • Amores pour piano et percussion (1943) + d'infos
  • Composition for three voices (1934) + d'infos
  • Five (1988) + d'infos
  • Six melodies pour violon et piano (transcription pour harpe) (1950) + d'infos
  • Solo for piano (1957) + d'infos
  • Sonatas and Interludes for prepared piano (1946-1948) + d'infos
  • The wonderful widow of 18 springs pour contrebasse (1942) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: