Henri Dutilleux (1916-2013)

Né en 1916 à Angers, Henri Dutilleux entre en 1933 au Conservatoire de Paris, où il suit les cours de contrepoint et fugue avec Noël Gallon, de direction d'orchestre avec Philippe Gaubert, de composition avec Henri Busser et d’histoire de la musique avec Maurice Emmanuel. Il y reçoit un Premier Prix d'harmonie, de contrepoint et de fugue, puis obtient le Grand Prix de Rome en 1938. Il étudie à cette époque le traité de composition de Vincent d’Indy, découvre Stravinsky, Bartók et le sérialisme, mais restera toujours en marge de ces diverses esthétiques. Nommé en 1942 chef de chant de l’opéra de Paris, puis directeur du service des illustrations musicales de la Radiodiffusion française en 1945, il occupera ce poste jusqu'en 1963. Cette expérience très enrichissante, lui permet de côtoyer toutes les tendances artistiques.
La renommée d’Henri Dutilleux est internationale aussi bien en tant que compositeur qu’en tant qu’enseignant. Il mène une importante activité de pédagogue, nommé professeur de composition en 1961 à l’École Normale Supérieure, puis au Conservatoire Supérieur de Paris de 1970 à 1984. Il est invité dans de nombreux pays comme professeur et conférencier.  Ses premières oeuvres sont créées pendant la guerre. Son quatuor à cordes Ainsi la Nuit (1977) rencontre un succès exceptionnel. Il écrit des œuvres pour de nombreux grands interprètes, le concerto pour violoncelle et orchestre Tout un monde lointain…(1970) lui est commandé par Rostropovitch. Le travail d’Henri Dutilleux est maintes fois couronné :  Grand Prix National de la Musique, Grand Prix International du disque de Montreux, Prix international Maurice Ravel, Praemium Imperiale du Japon, ainsi que le Royal Philharmonic Society Awards.  En 2005, lui est attribué le prestigieux Prix international Ernst von Siemens.

Oeuvres:

  • Ainsi la Nuit pour quatuor à cordes (1976-1977) + d'infos
  • Figures de résonances pour deux pianos (1970) + d'infos
  • Les Citations Dyptique pour hautbois, clavecin, contrebasse et percussion (1990) + d'infos
  • Sonate pour piano (1947) + d'infos
  • Trois strophes sur le nom de Paul Sacher (1982) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: