Giacinto Scelsi (1905-1988)

Né à La Spezia, Giacinto Scelsi étudie la composition à Rome avec Giacinto Sallustio. Il travaille ensuite à Genève avec Egon Koehler, qui l’initie au système compositionnel de Scriabine, et étudie le dodécaphonisme à Vienne en 1935 avec Walter Klein.
Scelsi traverse au cours des années quarante une grave crise personnelle de laquelle il sort animé d’une conception renouvelée de la musique. Dès lors, le « son » occupera le centre de sa pensée. Avec les Quattro Pezzi su una nota sola (1959) s'achèvent dix ans d’expérimentation ; désormais, ses œuvres accomplissent une sorte de repli vers la profondeur du son. Suivent encore plus de vingt-cinq ans d'activité créatrice au cours desquels la musique de Scelsi n'est que rarement jouée : il faut attendre le mouvement de curiosité à son égard de la part de jeunes compositeurs français au cours des années soixante-dix et les Ferienkurse für Neue Musik de Darmstadt en 1982 pour voir son œuvre reconnue au grand jour. Auteur d'essais d'esthétique, de poèmes (dont quatre volumes en français), Giacinto Scelsi est mort le 9 août 1988.

Autobiographie

8 janvier 1905
un officier de marine déclare la naissance
de son fils
escrime échecs latin
une éducation mediévale
un ancien château dans le sud de l’Italie
Vienne
    travail sur la dodécaphonie
Londres, mariage
réception à Buckingham Palace
Inde
    Yoga
    Népal
Paris
concerts
(oeuvres qui ont laissé des traces dans les fissures)

ponts
(conversations avec des clochards, volées par le courant)

survivent des poèmes incombustibles
    à Rome
    sons
Vie solitaire 
sons
négation de ce qui rend l’homme opaque
quelque chose oubliée ?

G. Scelsi

Oeuvres:

  • Anahit poème lyrique dédié à Vénus, pour violon et ensemble (1965) + d'infos
  • Canti del Capricorno pour voix de femme (extraits) (1962-1972) + d'infos
  • Chemin du rêve pour piano (1936-1939) + d'infos
  • Comme un cri traverse un cerveau pour piano (1936-1939) + d'infos
  • Ko-Loh pour flûte et clarinette (1958) + d'infos
  • Kshara pour deux contrebasses (1975) + d'infos
  • Kya pour clarinette et 7 instruments (1959) + d'infos
  • Maknongan pour contrebasse (1974) + d'infos
  • Manto pour alto solo chantant (1957) + d'infos
  • Mantram pour contrebasse (1987) + d'infos
  • Pwyll pour flûte (1954) + d'infos
  • Quatuor no 2 pour quatuor à cordes (1961) + d'infos
  • Rucke di Guck pour hautbois et piccolo (1957) + d'infos
  • Tre pezzi per trombone (1956) + d'infos
  • Triphon - extrait de Trilogia (1957) + d'infos
  • Trois mouvements de Bot-Ba pour piano (1952) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: