Eugène Ysaÿe (1858-1931)

Eugène Ysaÿe, prodigieux violoniste, a transmis au 20ème siècle la tradition de Vieuxtemps et de Wieniawski en rompant avec tous les excès du romantisme et en développant une sonorité unique. Il fait donc figure de pionnier de l’école « moderne » de violon. Le compositeur est moins connu, mais les six Sonates pour violon seul opus 27 demeurent au répertoire des plus grands récitalistes.
Né à Liège en 1858, Eugène Ysaÿe étudie très tôt le violon avec son père, violoniste au Théâtre Royal de Liège, puis entre au Conservatoire de la ville où il obtient un second prix à l’âge de neuf ans ! Il poursuit ses études au Conservatoire de Bruxelles avec Wieniawski, puis au Conservatoire de Paris dans la classe de Vieuxtemps. Il entreprend de nombreuses tournées européennes et fonde la Société Symphonique des Concerts Ysaÿe à Bruxelles afin de promouvoir le répertoire contemporain. Il crée également un quatuor à cordes avant d’entamer huit tournées triomphales aux Etats-Unis. Son agilité ayant diminué, il se tourne vers la direction d’orchestre (chef de l’Orchestre Symphonique de Cincinnati), l’enseignement et la composition. Eugène Ysaÿe meurt en 1931, juste après la première de son opéra écrit en langue wallonne.

Oeuvres:

  • Sonate no 1 pour violon en sol mineur op. 27 (1924) + d'infos
  • Sonate no 3 pour violon en ré mineur op. 27 (1924) + d'infos
  • Sonate no 5 pour violon en sol majeur op. 27 (1924) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: