Duo Niggli-Hug

Percussions et voix - une constellation plus archaïque pouvait difficilement être imaginée. Sous cette devise, le festival Ad libitum de Varsovie en 2016 a invité Charlotte Hug et Lucas Niggli en duo d'improvisation. Bien qu'ils vivent dans la même ville, c'était une première pour les deux musiciens zurichois. Le public électrifié était tout aussi bouleversé par cette nouvelle découverte que le duo lui-même : s'ils avaient soupçonné que leur rencontre dégagerait une énergie aussi brillante et électrisante, leur duo ne serait pas né ce soir-là !
 
Hug et Niggli traitent leurs productions sonores d'une manière archaïque similaire malgré qu’ils viennent de directions très différentes : Charlotte Hug est une altiste et une artiste visuelle de formation classique. Elle est également compositrice, interprète et artiste vocale. Elle intègre ces différentes disciplines dans sa propre forme d'art intermédia. Lucas Niggli est l'un des batteurs les plus polyvalents de sa génération. Il travaille principalement dans le domaine du free jazz et de l'improvisation. Ce que ces deux musiciens ont en commun, c'est leur fascination pour la liberté musicale. Leur programme Fulguratio est né de cette idée.

Dans leurs contradictions, le duo explore le potentiel de son large éventail à travers l'improvisation et avec une grande conscience compositionnelle dans le sens de « composition instantanée ». Le duo laisse aussi délibérément les opposés sonores extrêmes se rapprocher, toucher, frotter et fusionner - au point où la percussion et la voix peuvent difficilement être reconnues comme telles et sont davantage perçues comme un « troisième son » hybride. Charlotte Hug intègre également l'alto dans ce nouvel univers sonore hybride. L'écart supposé entre la puissance primitive de la voix et de la percussion, et l'objet d'art musical cultivé que l’alto incarne traditionnellement disparaît presque complètement.

Leur imagination et leur capacité de communication sont la clé de cette musique d'improvisation libre mais très précise qui ne connaît pas de frontière dogmatique. Le résultat est un duo de musique virtuose, nue et pourtant opulente avec deux instruments de musique archaïques : la voix et la percussion. Une performance polyvalente et très agile qui passe sous la peau.

Oeuvres:

  • Fulguratio pour alto, voix et percussions (2016) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: