Philippe Hersant (*1948)

Philippe Hersant est né à Rome en 1948. Il étudie les Lettres tout en suivant, au Conservatoire de Paris, les classes d’écriture et de composition d’André Jolivet. Mal à l’aise dans le courant de l’avant-garde atonale, et s’y sentant comme engagé malgré lui, Hersant renie toutes les œuvres écrites jusqu’alors. C’est lors de son séjour à la Villa Médicis, en 1978, qu’il se met à écrire pour la première fois ce qu’il désire, renouant, selon lui, avec le seul précepte de Debussy : " ces quelques mesures dans lesquelles je me sens totalement libre ". Dans Stances pour orchestre, il rompt avec la monotonie du système atonal pour une musique essentiellement consonante, dans laquelle "les dissonances n’interviennent que pour magnifier la consonance". Et s’il arrive que des moments de sa musique débordent d’atonalité, c’est que, pris dans une logique dramatique ou psychologique, le jeu tonalité/atonalité y est source de tensions ou de confrontations expressives. Sa musique se situe dans la lignée de musiciens tels que Moussorgski, Berg, Janacek, Bartók, mais elle est aussi héritière de Debussy, Dutilleux ou Ohana pour ses orchestrations subtiles, ses climats poétiques, ses rêveries introspectives.
Philippe Hersant a reçu de très nombreuses récompenses dont le Grand Prix Musical de la Ville de Paris, le Prix des Compositeurs de la SACEM, le Prix Arthur Honegger, le Prix Maurice Ravel, le Grand Prix de la Fondation del Duca, décerné par l’Académie des Beaux-Arts.

Oeuvres:

Concerts SMC Lausanne: