Kaija Saariaho (*1952)

Née en 1952 en Finlande, Kaija Saariaho vit une enfance imprégnée de musique et joue de plusieurs instruments. Parallèlement à ses études musicales, elle entame, à l’Ecole des Beaux Arts d’Helsinki, un cursus qu’elle abandonne vite pour se consacrer entièrement à la musique. À l’Académie Sibelius d’Helsinki, elle étudie la composition avec Paavo Heininen avant de suivre à Darmstadt, puis à Freiburg im Breisgau, les cours de Brian Ferneyhough et Klaus Huber.
Sa recherche en matière de timbres nouveaux a stimulé son étude de nouvelles techniques instrumentales et de l’ordinateur auquel elle s’est initiée à l’Ircam depuis 1982. Cette pratique constitue depuis un élément important de ses compositions. Elle confirme sa notoriété internationale avec des œuvres telles que Verblendungen pour orchestre et bande magnétique (1982-84), Lichtbogen pour formation de chambre et électronique (1985-86) et Nymphéa (1987). À partir des années 1990, sa musique devient plus expressive, souvent plus rapide dans ses fluctuations mélodiques. Ses œuvres principales sont créées et jouées dans le monde entier par les plus grands interprètes et orchestres (Gidon Kremer, Christoph Eschenbach, Orchestre Philharmonique de New York, Orchestre de Cleveland…). Parmi les nombreux prix qu’elle a reçus, il faut citer le Prix Italia, le Prix musical du Conseil Nordique ou le Musical America Composer of the year 2008.
Son premier opéra, L’Amour de loin, livret d’Amin Maalouf, mise en scène de Peter Sellars, a remporté un vif succès lors de sa création au Festival de Salzbourg en 2000 et a été récompensé en 2003 par le Prix de composition Grawemeyer. Son second opéra, Adriana Mater, livret original d’Amin Maalouf, a également été mis en scène par Peter Sellars à l’Opéra Bastille en mars 2006. Kaija Saariaho a aussi signé un vaste oratorio, La Passion de Simone, commande du Festival de Vienne, de l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles, du Barbican et du Lincoln Center. Le texte de cette œuvre a été écrit par Amin Maalouf autour de la vie et de la pensée de la philosophe Simone Weil. La création a eu lieu en novembre 2006 à Vienne.

Oeuvres:

  • Cendres pour flûte alto, violoncelle et piano amplifiés (1998) + d'infos
  • Nymphea pour quatuor à cordes et live-electronic (1987) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: