Iannis Xenakis (1922-2001)

Compositeur, architecte, ingénieur civil, Iannis Xenakis est né en Roumanie. Résistant de la Seconde Guerre Mondiale en Grèce, il est condamné à mort. Réfugié politique en France depuis 1947, il sera naturalisé français en 1965. Xenakis étudie l’architecture et les mathématiques à Athènes avant d'entreprendre des études de composition musicale avec Hermann Scherchen, puis à Paris avec Olivier Messiaen en 1952. Entre 1947 et 1960, il est collaborateur de Le Corbusier en tant qu’ingénieur et architecte. Grâce à sa formation de mathématicien, il sera l'un des précurseurs de la musique par ordinateur, après avoir travaillé dans le domaine électro-acoustique et utilisé des procédés automatisés pour certaines de ses compositions (musique stochastique). En 1966, il fonde l’EMAMu (Équipe de Mathématique et d’Automatique musicales, plus tard CEMAMu). De même, il expérimente très tôt la spatialisation du son en plaçant les musiciens parmi le public ou en disposant les haut-parleurs à travers l'espace (Polytope, Diatope). Xenakis a représenté l'une des formes de l'avant-garde radicale de l'après-guerre; il s'est opposé très tôt aux conceptions sérielles qui dominaient dans la jeune génération. Ses oeuvres à la fois austères et expressives rencontrèrent la faveur du public, notamment à la fin des années soixante, où il connut d'immenses succès. Éloigné des institutions musicales à ses débuts, mais soutenu par le Festival de Royan, il finit par y trouver sa place et reçut de nombreuses distinctions officielles. (Philippe Albèra)

Oeuvres:

  • Echange pour clarinette basse et 13 musiciens (1989) + d'infos
  • Herma pour piano (1961) + d'infos
  • Ikhoor pour trio à cordes (1978) + d'infos
  • Jalons pour 15 musiciens (1986) + d'infos
  • Thallein pour 14 instruments (1984) + d'infos
  • Xas pour quatuor de saxophones (1987) + d'infos

Concerts SMC Lausanne: