EDITORIAL

Au terme d’une saison foisonnante, la SMC Lausanne trace son prochain itinéraire, hardi et fidèle à sa vocation : évoquer les grandes pages du XXe siècle tout en contribuant à vivifier celles du XXIe. A l’heure du pluralisme, la sociologie de la musique évolue : le rapport au passé, le statut du compositeur et de l’interprète, l’ouverture à d’autres formes artistiques, l’évolution des moyens d’expression : autant de questions importantes auxquelles la saison 19-20 entend donner voix.
Parmi les compositeurs issus du XXe, de très belles oeuvres sont à saisir : le doigté de Noriko Kawai nous dévoilera l’univers pianistique complexe et envoûtant de Dillon et Nunes, joués pour la première fois à la SMC Lausanne. Ensuite, l’Ensemble Contemporain de l’HEMU révèlera, sous la baguette de William Blank et Luca Antignani, le raffinement de l’art de Harvey, Hosokawa et Benjamin ; puis, toute la force expressive et tragique de Lachenmann et Xenakis surgira des archets du Quatuor Maurice, avant que l’Ensemble Instrumental et Vocal des Hautes Ecoles de Lausanne, Genève et Lugano ne donne vie au chef-d’oeuvre de Berio, Coro, sous la baguette du grand Emilio Pomàrico.
Du côté du XXIe, deux événements élargiront d’emblée les horizons du concert traditionnel : Sideshow, théâtre musical virtuose et hilarant de Steven Takasugi, puis La Disparition, une lecture inédite du roman de Perec proposée par Kevin Juillerat. Deux duos, Two Whiskas et Orion, nous dévoileront les nouvelles possibilités expressives de leurs instruments ; nous serons ensuite invités par Beat Gysin à l’EPFL, où nous attend Rohrwerk, un impressionnant pavillon musico-architectural. Enfin, la nouvelle génération d’ensembles sera représentée par Inverspace et Studio 6, qui misent tous deux sur les créations pour mettre en valeur leur formation originale.
Vous l’aurez vite compris, nous nous trouvons en plein dans le laboratoire de la nouvelle musique. Profitons-en ! Et surtout, comme le disait Cage : let’s keep our ears open !

Antoine Fachard, membre du comité