Quatuor Sine Nomine et Jean-François Antonioli

Quatuor Sine Nomine
Fondé à Lausanne en 1982, il est formé de Patrick Genet et François Gottraux, violons, Nicolas Pache, alto, et Marc Jaermann, violoncelle.En 1985, cet ensemble remporte le Premier Grand Prix du Concours international d’Evian ainsi que le Prix du Jury de la Presse. Depuis lors, il se produit régulièrement dans les principales villes d’Europe et d’Amérique, tout comme il est invité à participer aux grands festivals européens. Parmi les rencontres qui ont marqué les musiciens du Quatuor, il faut relever les noms de Rose Dumur Hemmerling et du Quatuor Melos.
Le répertoire du Quatuor Sine Nomine est vaste, allant de Haydn à Kurtág, en passant par les grandes œuvres romantiques et classiques, sans négliger des œuvres plus rares comme l’octuor d’Enesco ou les concertos pour quatuor et orchestre de Schönberg, Martinu ou Schulhoff. Il a créé plusieurs œuvres contemporaines, dont la plupart lui sont dédiées (Balissat, Blank, Hosakawa, Hostettler, Perrin, Scolari, Wustin, etc.). Une bonne partie de ces œuvres a été enregistrée, et a même suscité, par exemple pour les trois quatuors d’Arriaga (Claves), la distinction des cinq « Diapasons ». Parallèlement à leur activité de quatuor, chacun des musiciens a le désir de transmettre à ses élèves des Conservatoires de Lausanne et Genève l’un des enseignements essentiels de la musique de chambre : trouver sa propre place dans le respect des autres.

Jean-François Antonioli
Né à Lausanne, d’origine nord-italienne, il étudie le piano au Conservatoire de Lausanne, puis à Paris auprès de Pierre Sancan. Ses rencontres avec Bruno Seidlhofer et Carlo Zecchi sont également déterminantes pour sa formation.
Il est invité à se produire, en récital ou avec orchestre, dans de nombreux centres musicaux et participe à des festivals internationaux prestigieux en Suisse comme à l’étranger. Dès 1988, son activité de chef d’orchestre se développe. Depuis 1993, il est « Chef invité permanent » de la Philharmonie de Timisoara (Roumanie), et assume souvent la direction et la partie solistique simultanément. Outre des œuvres romantiques, son répertoire touche tant à Debussy ou Jean Cras qu’à Frank Martin. On lui doit, au piano ou à la baguette, plusieurs créations de compositeurs divers (Honegger, Lipatti, Perrin, Balissat, Fries, Metianu, Scolari, Derbès, Kovach). Certains enregistrements de son importante discographie ont suscité des distinctions internationales telles que le « Grand Prix international du Disque de l’Académie Charles Cros » ou les cinq « Diapasons ».
L’activité pédagogique de Jean-François Antonioli tient une place importante au sein son activité : il enseigne au Conservatoire de Lausanne et donne de nombreuses Master-Classes en Europe.

Concerts SMC Lausanne