Quatuor Diotima

Yun Peng Zhao, violon
Guilaume Latour, violon
Frank Chevalier, alto
Pierre Morlet, violoncelle

Fondé par des lauréats des conservatoires de Paris et de Lyon, le quatuor prend son nom de l’oeuvre de Luigi Nono Fragmente-Stille, an Diotima, affirmant ainsi son engagement en faveur de la musique de son temps. Le Quatuor Diotima est le partenaire privilégié de nombreux compositeurs (Helmut Lachenmann, Brian Ferneyhough, Toshio Hosokawa...) et commande régulièrement de nouvelles pièces à des compositeurs tels que Alberto Posadas, Gérard Pesson, Emmanuel Nunes ou encore James Dillon. Le Quatuor ne néglige pas pour autant le répertoire classique du quatuor à cordes, portant une attention particulière aux derniers quatuors de Beethoven, à la musique française et au répertoire du début du XXe siècle.
Lauréat de plusieurs concours internationaux (concours de Londres, Berlin), depuis sa création, le Quatuor Diotima s’est produit sur la scène internationale et a joué dans la plupart des festivals et séries de concerts européens (Philharmonie et Konzerthaus de Berlin, Reina Sofia Madrid, Cité de la musique, Wigmore Hall...). Il a réalisé de nombreuses tournées aux États- Unis, en Asie (Chine, Corée, Japon) et en Amérique du Sud.
Cinq de ses disques ont reçu un Diapason d'or : Lachenmann & Nono (Young Talents Prize 2004), Janacek (2008), Alberto Posadas (2009), George Onslow (2010), et un disque de quatuors de Reich, Barber et Crumb (2011), qui a été récemment récompensé par un Diapason d'or de l'année. Sa discographie inclut également des enregistrements des œuvres d'Hosokawa, de Schnebel et de Chaya Czernowin, de Mahares de Larcher ainsi que des pièces pour voix et quatuor de Schoenberg, Berg et Webern, avec Sandrine Piau et Marie-Nicole Lemieux.
Le Quatuor Diotima est soutenu par le DRAC et reçoit régulièrement des soutiens de la Région Centre, de l’Institut français, de la Spedidam et de Musique Nouvelle en Liberté.

Concerts SMC Lausanne