Quatuor Sine Nomine et Caroline Melzer

Caroline Melzer
Née à Kronberg i. Ts. (Allemagne), Caroline Melzer étudie le chant avec Rudolf Piernay à Mannheim et l’interprétation du Lied avec Irwin Gage à Sarrebruck. Elle participe à plusieurs masterclasses (Axel Bauni, Christophe Prégardien…) et remporte de nombreuses bourses d’études : HändelAkademie Karlsruhe, Richard-Wagner Verband, Steans Institue for Young Artists, Ravinia Festival, Chicago USA. Pendant ses études, elle est engagée par divers opéras allemands (Detmold, Cottbus et Lübeck) pour le rôle de Donna Elvira/Don Giovanni, par exemple, grâce auquel elle fait ses premières expériences de scène. Par la suite, elle chante plusieurs rôles-titre au Théâtre de Kaiserslautern (notamment Hanna Glawari/La Veuve Joyeuse). De 2007 à 2010, elle est engagée dans la troupe du Komische Oper Berlin où elle interprète Contessa/Le Nozze di Figaro, Fiordiligi et Mimi, Giulietta/Les Contes d'Hoffmann, Lisa/La Dame de Pique, Lisa/Land des Lächelns, Armida de Gluck (mise en scène de Calixto Bieito), Leonore dans la version originale de Fidelio (mise en scène: Benedikt von Peter) et Cordelia dans Lear d’Aribert Reimann (mise en scène: Hans Neuenfels). Lors de la saison 2009-2010, elle chante à la Ruhrtriennale et au Staatsoper Berlin (Première Dame/Zauberflöte). En 2010-2011, elle débute au Volksoper de Vienne et chante entre autres le rôle-titre de Rusalka et Micaela/Carmen. Dans le cadre de ses nombreuses activités, elle est invitée par le Rheingau Musik Festival, l'UltraSchall Festival Berlin, le Mozartfest Würzburg, l’Herbstlichen Musiktagen Bad Urach ou les Gustav Mahler Musikwochen Toblach et chante dans des salles prestigieuses (Philharmonie Berlin, Konzerthaus Berlin, Laeiszhalle Hamburg, Meistersingerhalle Nürnberg, Tonhalle Zürich et Liederhalle Stuttgart). Caroline Melzer collabore régulièrement avec Christoph Poppen, Konrad Junghänel, Jac van Steen, Frieder Bernius et Michael Sanderling. Elle a enregistré plusieurs CD (Naxos) et productions radiophoniques.

Quatuor Sine Nomine

Patrick Genet, violon
François Gottraux, violon
Hans Egidi, alto
Marc Jaerman, violoncelle

Depuis ses succès au Concours d’Evian en 1985 et au Concours Borciani à Reggio Emilia en 1987, le Quatuor Sine Nomine, établi à Lausanne, mène une carrière internationale qui le conduit dans les principales villes d’Europe et d’Amérique, notamment à Londres (Wigmore Hall), à Amsterdam (Concertgebouw) et à New York (Carnegie Hall). Parmi les personnalités qui ont marqué les quatre musiciens, il faut citer Rose Dumur Hemmerling, qui leur a communiqué sa passion et les a sensibilisés à la grande tradition du quatuor à cordes, le Quatuor Melos ainsi que Henri Dutilleux, dont la rencontre, lors de l’enregistrement de son œuvre Ainsi la Nuit, a été particulièrement enrichissante.
La vie de l’ensemble s’enrichit constamment grâce à des collaborations régulières avec d’autres musiciens. Des liens étroits se sont noués avec quelques quatuors, dont le Quatuor Vogler à Berlin et le Quatuor Carmina à Zurich.
Le Quatuor Sine Nomine possède un vaste répertoire, de Haydn au 21e siècle, sans négliger des œuvres moins jouées comme l’octuor d’Enesco. Il a créé plusieurs œuvres contemporaines qui lui sont dédiées. À part les grands classiques (l’intégrale de Schubert chez Cascavelle et celle de Brahms chez Claves), les quatuors d’Arriaga et des œuvres de Turina (Claves), sa discographie comprend également les quintettes pour piano de Furtwängler (Timpani) et de Goldmark (CPO).
Le Quatuor Sine Nomine bénéficie du soutien de la Ville de Lausanne et de l’État de Vaud. Depuis 1994, l’Association des Amis du Quatuor Sine Nomine contribue au développement de sa carrière, notamment à l’étranger.
Le Quatuor Sine Nomine est fondateur et directeur artistique du Festival Sine Nomine depuis sa création en 2001.

Concerts SMC Lausanne