Quintette Eunoia

Quintette Eunoia
La composition de l’ensemble est inhabituelle: percussion, piano, violoncelle, trombone et chant. Chaque groupe d’instrument est donc représenté, et ces cinq sonorités individuelles se reflètent dans notre nom : Eunoia est le mot le plus court composé à partir de l'ensemble des voyelles. Il trouve ses racines dans le grec EU (être bien, faire du bien) et NOUS (raison, esprit).
L’ensemble travaille régulièrement des compositions spécialement écrites pour lui, ce qui lui permet d’y participer activement. Ainsi la musique devient « sa » musique, elle fait éclore ses points forts et dégage une atmosphère caractéristique que le public peut découvrir lors des concerts. Chaque instrument a son schéma de mouvement spécifique ; les tonalités différentes combinées aux mouvements qui s'y rapportent ouvrent la voie à une infinité de possibilités musicales et visuelles.
Grâce à la présence d'une chanteuse, Eunoia peut extraire les qualités vocales des instruments ainsi que les qualités instrumentales de la voix. En même temps, il est facile d'intégrer du texte à la musique, ce qui donne un outil de création supplémentaire. La musique, le mouvement et le texte confèrent ainsi aux spectacles une note très personnelle, d'une qualité quasi-théâtrale ou chorégraphique.

Louisa Marxen – percussion
Louisa Marxen, née en 1982 au Luxembourg, a fait ses études de percussion auprès d’Emmanuel Séjourné, Rainer Römer et Christian Dierstein à Francfort et à Bâle. A côté de son engagement auprès de jeunes compositeurs, elle a travaillé avec Isabel Mundry, Beat Furrer et Georg Friedrich Haas. Elle est invitée par de nombreux festivals de la musique contemporaine : Lucerne Festival, Schwetzinger Festspiele, Eesti Muusika Päevad, etc. Louisa Marxen s’intéresse à d’autres formes d’expression artistique : la performance au sens large.

Johanna Greulich – soprano
Johanna Greulich, née à Hannovre, a fait ses études de chant à Francfort et à Bâle. Elle a gagné plusieurs prix lors de compétitions internationales : Spezialpreis für Zeitgenössische Musik 2012, Concours Suisse Ernst Haefliger Bern et Internationaler Hilde Zadek Gesangswettbewerb à Vienne en 2011. Johanna Greulich chante des opéras contemporains, classiques et anciens, entre autres à Bâle, Lucerne, Cologne, Francfort, Freiburg, Heilbronn et Montepulciano.

Ellen Fallowfield – violoncelle
Ellen Fallowfield a obtenu son Master spécialisé en musique contemporaine à Bâle. En collaboration avec l’Université de Birmingham et la Musikhochschule Basel, elle a écrit un PhD sur les pratiques contemporaines du violoncelle. Elle a obtenu un Master à Graz avec Klangforum Wien, et a étudié avec Martina Schucan à la ZhDK Zürich. Établir un dialogue réel entre compositeurs et musiciens lui tient à cœur dans son travail.

Clemens Hund–Göschel – piano
Clemens Hund-Göschel, né en 1983 à Francfort/Oder, a obtenu son Diplôme de piano à la Hochschule für Musik Hanns Eisler à Berlin et son Master à Bâle avec distinction. Il a joué dans le film Bye, bye Berlusconi, obtenu le Premier prix pour la meilleure interprétation de musique de chambre à l’Oberstdorfer Musiksommer et le Hanns-Eisler-Interpretationspreis. De multiples premières et collaborations avec les compositeurs Helmut Lachenmann, Beat Furrer, et Stefan Hakenberg montrent son intérêt pour la musique contemporaine. Clemens Hund-Göschel est le pianiste du Zafraan-Ensemble et joue régulièrement avec l’ensemble de solistes Kaleidoskop.

Stephen Menotti – trombone
Stephen Menotti a fait ses études de trombone auprès de James Desano et Mike Svoboda. Sa passion pour la musique contemporaine l’a emmené à jouer avec de nombreux ensembles : MusikFabrik de Cologne, International Contemporary Ensemble de New York, Remix Ensemble de Porto. Au Lucerne Festival Academy, il a travaillé avec les compositeurs Matthias Pintscher, Sofia Gubaidulina, Peter Eötvös et Pierre Boulez.
Stephen Menotti a participé à des premières américaines d’opéras (Iannis Xenakis et Olga Neuwirth), et aux premières mondiales Seven de Peter Eötvös et Sonntag de Karlheinz Stockhausen.

Concerts SMC Lausanne