Vokalensemble Zürich et Ensemble Mondrian

Vokalensemble Zürich
Svea Schildknecht, soprano; Irina Ungureanu, soprano; Anne Montandon, soprano; Regula Schneider, soprano/mezzosoprano; Francisca Näf, mezzosoprano; Ulrike Andersen, alto; Reto Hofstetter, ténor; Daniel Bentz, ténor; Jean Knutti, ténor; Othmar Sturm, baryton; Jürgen Orelly, basse; Jean-Christophe Groffe, basse.

Le Vokalensemble Zürich est un ensemble vocal professionnel emmené par Peter Siegwart qui depuis 20 ans s’efforce de sortir des sentiers battus.
L’Ensemble cultive une prédilection pour une programmation exigeante laissant une place privilégiée à des oeuvres rarement données dans un large répertoire allant de la musique ancienne à la musique contemporaine. Il est régulièrement invité pour des productions ou des oeuvres inhabituelles (Schubertiade London Blackheath, créations d’œuvres contemporaines suisses en Pologne, projet «(z)eidgenössisCH» au STV/HsLU Festival de Lucerne, diverses productions dans les festivals Forum Alte Musik Zürich et Königsfelder Festspiele de 1990 à 2012). Le Vokalensemble Zürich se produit avec l’Orchestre Symphonique de Lucerne (Sinfonia de Berio), à l’Opéra de Zurich (Invocation de Furrer/Marthaler),  à Thoune, Zurich, Lyon, Dusseldorf, Bâle (Nicht ich de Mundry). De nombreux compositeurs  ont en effet composé pour l’ensemble.
Le Vokalensemble Zürich a été récompensé par le « Prix pour l’interprétation musicale 2007 » offert par la ville de Zurich.

Ensemble Mondrian
Ivana Pristasova, violon; Petra Ackermann, alto; Karolina Öhman, violoncelle; Andrea Bischoff, hautbois; Donna Molinari, clarinette; Raphael Camenisch, saxophone; Janina Bürg, accordéon.

Entre la musique contemporaine et son engouement pour la création d’œuvres avant-gardistes et le milieu établi de la musique « classique » qui ne présente presque exclusivement que la musique entre Bach et Stravinsky, se crée dans le répertoire une lacune qui croît de jour en jour. Cette lacune, l'Ensemble Mondrian en fait sa priorité depuis désormais quinze ans. Ainsi, l’ensemble cherche à tisser des liens s'étendant à travers l'histoire de la musique sans tenir compte des frontières établies. Être aux prises avec la musique la plus nouvelle est ainsi une préoccupation importante, au même titre que l'attention portée au répertoire classique et romantique. L'ensemble expérimente tout particulièrement avec des liens dont le rapport n’est souvent visible qu'au deuxième coup d’œil – par exemple des œuvres tardives de Liszt avec de la « drone improvisation » ou la conception temporelle de Franz Schubert avec celle de Morton Feldman.
L'Ensemble Mondrian a remporté peu après sa fondation en 2000 le « Concours Nicati – Concours d'interprétation de musique contemporaine ». S'en sont suivis des concerts à la Tonhalle de Zürich, au Festival de Lucerne, au Musikverein de Vienne et au Wigmore Hall à Londres, ainsi que de nombreuses apparitions dans le cadres de festivals, tournées, etc. En 2012, l'ensemble s'est vu décerner le prix « Werkjahr für Interpretation der Stadt Zürich ».
Un grand nombre de compositeurs ont dédié des œuvres à l'Ensemble Mondrian, ce qui a donné lieu à de fructueuses et durables collaborations – entre autres avec Dieter Ammann, Rudolf Kelterborn, Roland Moser, Felix Profos, Michel Roth et Martin Jaggi, violoncelliste de l'ensemble jusqu’en 2014. Des créations de Jürg Frey et Wanja Aloe ont été présentées en concert en 2013.
L'Ensemble Mondrian a enregistré plusieurs CD pour les labels Grammont Portrait et WERGO.

Peter Siegwart, direction
Peter Siegwart étudie la musique et la flûte avec, entre autres, André Jaunet et Marcel Moyse, la théorie musicale chez Rudolf Kelterborn et Hans Ulrich Lehmann, la direction auprès de Ferdinand Leitner et Rafael Kubelik. Il a été flûtiste et directeur du Barockensembles Luzern, lauréat du Concours de musique de chambre lors du Festival International de Musique de Lucerne en 1974.
Peter Siegwart, directeur de divers ensembles, compositeur et initiateur de nombreux projets musicaux, réalise aujourd'hui avec le Vokalensemble Zurich des programmes originaux. En tant que directeur artistique, il a profondément marqué cet ensemble fondé en 1989. Depuis 1990, les Königsfelder Festspiele engagent régulièrement le Vokalensemble Zurich sous sa direction.
De 1976 à 2013, Peter Siegwart a enseigné à la Haute Ecole d'Art de Zurich, à la Haute Ecole de Musique de Lucerne où il a également travaillé en tant que directeur adjoint, et à l'Institut de Musicologie de l'Université de Zurich.
En 2004, Peter Siegwart a reçu un prix de la Fondation UBS pour la culture pour ses mérites avec le Vokalensemble Zurich. En 2007, l'ensemble, toujours dirigé par lui, a également reçu le Prix de l'interprétation musicale (Werkjahr für musikalische Interpretation) de la ville de Zurich.
 

Concerts SMC Lausanne