Ensemble Nikel

Ensemble Nikel
L’Ensemble Nikel est un quatuor composé de saxophone, guitare électrique, percussions et piano.
Ces instruments ont été réunis pour former une nouvelle sorte de musique de chambre où les sons électriques et acoustiques se combinent pour former un organisme unifié, qui lie non seulement des sources d'ondes mécaniques différentes, mais aussi les préjugés et dichotomies esthétiques des genres musicaux.
Dans sa demande d'explorer les possibilités artistiques du son spectral, le groupe initie des projets conceptuels avec des partenaires divers, des solistes ou des ensembles et surtout collabore avec des compositeurs dans le développement du nouveau répertoire. Parmi les compositeurs qui ont écrit pour l'Ensemble Nikel, on peut citer Raphaël Cendo, Chaya Czernowin, Clemens Gadenstätter, Philippe Hurel, Eduardo Moguillansky, Marco Momi, Helmut Oehring, Stefan Prins, Jose Maria Sanchez Verdu et Michael Wertmüller…
Créé par Yaron Deutsch et Gan Lev, l'ensemble est fréquemment invité par les festivals Wien Modern, Donaueschinger Musiktage, Ultraschall (Berlin), Bang on a Can (New York), International Summer Course for New Music Darmstadt, Ars Musica (Bruxelles ) Klangspuren (Schwaz) et Automne de Varsovie.
À côté de son activité de concerts, l'Ensemble Nikel est également en tournée avec des projets concrets développés récemment tels que Zohar Iver, RAVE NIGHT et Nikel, Minus One.

Yaron Deutsch
A l’âge de 18 ans il fonde son premier groupe « Ofek III », trio de fusion qui jouait ses propres compositions. En 1999, il étudie à The Jerusalem Academy of Music and Dance avec les guitaristes Steve Paskof et Yossi Levi. En 2006, avec le saxophoniste Gen Lev, il crée l’Ensemble Nikel dédié à la musique contemporaine.
Yaron Deutsch travaille et crée des pièces de Michael Beil, Franck Bedrossian, Pierluigi Billone, Raphaël Cendo, Chaya Czernowin, Clemens Gadenstätter, Bernard Gander, Philippe Hurel, Eduardo Moguillansky, Marco Momi, Helmut Oehring, Stefan Prins et Michael Wertmüller. En tant que guitariste invité, il joue régulièrement avec l’Ensemble Klangforum Wien.
Il se produit aussi avec les Ensemble Ascolta (Stuttgart), Ensemble Court Circuit (Paris), Ensemble Ictus (Brussels), Ensemble Phace (Vienna), The Israeli Philharmonic Orchestra, RAI Orchestra (Turin), Vienna Radio-Symphonieorchester Wien et le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, sous la baguette de Baldur Brönnimann, Peter Eötvös, Johannes Kalitzke, Zubin Mehta, George Elie Octors, Emilio Pomarico et Pascal Rophé. Il est aussi membre du trio d’improvisation «Ministry of Bad Decisions» avec Brian Archinal et le compositeur-improvisateur Stefan Prins.
A côté de ses activités de musicien, Yaron Deutsch est directeur du festival «Tzlil Meudcan» (hébreu: «mise à jour ton») – The International Summer Course & Festival for Contemporary Music in Israel. Cette structure a été initiée pour la promotion de musique contemporaine.

Patrick Stadler
Patrick Stadler commence ses études à la Haute Ecole de Musique à Bâle avec Marcus Weiss en 2005 et les poursuit avec Pierre-Stéphane Meugé à Lausanne et Jean-Michel Goury à Paris. En 2012, Patrick Stadler obtient son Master de saxophone avec honneurs à la Haute Ecole de Musique à Bâle.
Il est récipiendaire des prix Da Ponte Foundation,  International Summer Course for New Music Darmstadt 2012, Deutscher Musikrat Competition et Concours National d’Exécution Musicale.
Il se produit en tant que soliste avec plusieurs orchestres comme la Philharmonie Zentralschweiz, l’Orchestre Tibor Varga, le Kammerorchester Basel et le Sinfonieorchester Basel. En 2011, il présente les pièces Cells for saxophone and ensemble de Hanspeter Kyburz avec l’ensemble de l’Impuls Academy.
Patrick Stadler est membre des Ensemble Inverspace, Duo Organised Sax et Ensemble Nikel. A ce titre, il est invité aux Donaueschinger Musiktage, à l’International Summer Course for New Music Darmstadt 2010 et 2012, à l’Impuls Academy 2011, au Lucerne Festival Academy et Two days and two nights in Odessa. Il collabore avec des compositeurs comme Georges Aperghis, Giorgio Netti, Beat Furrer, Peter Eötvös, Malin Bång, Germán Alonso, Teresa Carrasco et Yair Klartag.

Brian Archinal
Brian Archinal est né en 1986 aux USA. Avec l’Ensemble Nikel et l’Ensemble This | Ensemble That, il est actif dans les courants les plus pertinents de la musique contemporaine. Sa pratique artistique met l’accent sur l’interprétation dans la performance musicale, la pratique de la performance conceptuelle, ainsi que sur les possibilités des multi-médias dans la culture artistique actuelle.
Depuis ses études à l’Université de Kentucky (Prof. Jim Campbel), Université de Californie – San Diego (Prof. Steven Schick) et ses études à la Musik Akademie de Bâle (Prof. Christian Dierstein), il recueille  prix et éloges pour ses activités musicales et artistiques. En 2012, Brian Archinal a reçu un «Stipendiat Preis» du Musikinstitut International de Darmstadt et a remporté le Premier prix du Concours International Gaudeamus 2011 à Amsterdam.
Il enregistre pour des labels tels Mode Records (Iannis Xenakis Édition 13, Ensemble 3 Works), DIEU Recordings (Peter ABLINGER -. Regenstücke Vol 1), Tzadik (George Lewis - Silent Shout), Innova (David Crowell - Eucalyptus) et Silentes (Muridés - Sous la Fable du sens). Il joue aussi avec le groupe suisse Alt-F4. Depuis 2014, Brian Archinal enseigne à l'Université des Arts à Berne, Suisse.

Antoine Françoise
Antoine Françoise étudie le piano à Neuchâtel avec Paul Coker ainsi qu’au Royal College of Music de Londres avec Andrew Ball, Yonty Solomon et Ashley Wass. Il étudie également le saxophone avec Laurent Estoppey et la composition avec Michael Oliva. Il joue régulièrement en Europe en soliste, musique de chambre et en ensemble ou orchestre. Au terme de ses études, Antoine Françoise se voit décerner la Tagore Gold Medal, prestigieuse récompense du Royal College of Music pour son dévouement musical. Il enseigne maintenant dans la même école pour le module de master en spécialisation piano contemporain. Passionné de musique de chambre, Antoine Françoise est membre fondateur du Mercury Quartet ainsi que du Françoise-Green piano duo, lauréats des concours Nicati, ROSL et Schubert Piano-Duo Competition. Depuis 2014, il joue aussi avec l’ensemble Nikel (e-guitare, percussion, saxophone et piano).
Antoine Françoise est pianiste titulaire du Nouvel Ensemble Contemporain, de l’Ensemble Contrechamps ainsi que du London Contemporary Orchestra. Il joue aussi régulièrement avec le London Sinfonietta et l'Aurora Orchestra. Il a joué sous la baguette de divers chefs à l'instar de Johannes Kalitzke, Clement Power, Vladimir Jurowsky et Nicholas Collon.
Il collabore constamment avec des jeunes compositeurs de tous pays et compte maintenant plusieurs centaines de créations à son répertoire. Il travaille étroitement aux côtés de compositeurs tels que Rebecca Saunders, Chaya Czernowin, Hanspeter Kyburz, Julian Anderson et Eric Gaudibert. Au sein du London Contemporary Orchestra, Antoine Françoise a aussi travaillé très étroitement avec Jonny Greenwood, compositeur et guitariste de Radiohead, et a créé sa pièce pour piano solo 88.

Concerts SMC Lausanne