Ensemble Contemporain de l'HEMU

Luigi Attademo, guitare
Anne-Sophe Petit, soprano
Alexandra Dobos Rodriguez, soprano
William Blank, direction

Alexandra Dobos Rodriguez, soprano
Française aux origines roumaines, Alexandra Dobos Rodriguez commence très tôt ses études musicales par l’apprentissage de l’alto et du piano. A l’âge de 10 ans, elle intègre la maîtrise de l’école nationale de musique d’Agen. En 2009, en parallèle à ses études de droit, elle est admise au Conservatoire de Toulouse, et depuis septembre 2013, poursuit ses études à l’HEMU Lausanne, dans la classe de Leontina Vaduva, actuellement en cursus de Master.
A la scène, elle a abordé notamment les rôles d’Eurydice dans Orphée et Eurydice de C. W. Gluck, de Vénus dans Orphée aux Enfers de J. Offenbach. Elle a incarné également les rôles de Pamina, dans la Flûte Enchantée de Mozart et celui de Violetta Valéry dans la Traviata de Verdi et de Giannetta dans l’Elixir d’amour de Donizetti, à l’espace Pierre Cardin à Paris. En octobre 2016, elle a été invitée en tant que soliste dans le cadre de l’ouverture de la saison 2016-2017 des choeurs et orchestre de la radio roumaine lors du gala célébrant les 30 ans de carrière de Leontina Vaduva, à Bucarest.
Outre son goût pour l’opéra qui l’amène à se perfectionner auprès de Leontina Vaduva ou Viorica Cortez, Alexandra Dobos Rodriguez bénéficie des conseils de Jean-François Gardeil, pour la mélodie française, et de Helmut Deutsch pour le lied.
 
Anne-Sophie Petit, soprano
Anne Sophie Petit étudie le piano dès l’âge de cinq ans, puis découvre le chant au sein de la maîtrise de Sainte-Anne d’Auray, en Bretagne. Dans le cadre de ses études, elle effectue de nombreux voyages en Polynésie Française et en Nouvelle Zélande, puis s’installe à Paris. Parallèlement à l’obtention d’un master en langue et civilisation anglophones, elle entre en cycle spécialisé au CRR de Paris, dans la classe de Claudine Le Coz. Elle se perfectionne en lied et mélodie française avec Françoise Tillard, en art lyrique avec Pierre Catala, et suit les master classes de Regina Werner, Donna Brown, Nadine Denize, Leonardo García Alarcón et Luisa Castellani. En 2014, elle intègre la classe de Stephan Macleod à l’HEMU, où elle vient d’entrer en Master d’interprétation. On a pu l’entendre récemment dans Le Ruisseau Noir, une création de Guy-François Leuenberger et Elsa Rooke, présentée au Théâtre du Grütli de Genève dans le cadre de la production d’été de l’HEMU et de la HEM de Genève, et dirigée par Michael Wendeberg. Elle a ensuite incarné la Reine de la Nuit dans Viens rêver ta Flûte Enchantée, un projet du Conservatoire de Lausanne. Cet été, elle était Laurette dans Le docteur Miracle, une production jointe de l’HEMU et de la HEM de Genève, sous la direction d’Aurélien Azan Zielinsky.
Elle intègre les choeurs de l’Opéra de Lausanne en juin 2016. En mars 2017, elle incarnera Musetta dans la Bohème de Puccini à l’Opéra de Lausanne, sous la direction de Frank Beerman, et mis en scène par Eric Vigié et Claude Stratz.
 
Luigi Attademo, guitare
Considéré comme l’un des plus importants guitaristes de sa génération, Luigi Attademo a commencé ses études de guitare avec Angelo Gilardino. Il a participé à plusieurs masterclasses et séminaires avec Julius Kalmar (direction), Dusan Bogdanovic (guitare et composition), Alessandro Solbiati (composition), Emilia Fadini (musique baroque), notamment. Licencié en philosophie de l’Université de Turin en 1998, il a écrit plusieurs articles musicologiques.
Luigi Attademo a remporté de nombreux concours internationaux, notamment le Concours International d'Exécution Musicale (CIEM) de Genève en 1995.
En 2002, il conduit une recherche à la Fondation « Andrés Segovia » de Linares, au cours de laquelle il catalogue les manuscrits (jamais publiés auparavant) de Segovia et des compositeurs qui ont lui dédié de la musique. Il publie alors un CD de musique inédite retrouvée dans les archives d’Andrés Segovia en 2002.
Luigi Attademo a enregistré plusieurs CDs dont les sonates de Domenico Scarlatti (2009), l'oeuvre complète pour luth de J.S. Bach (2011) et toute la musique pour guitare seule de Niccolò Paganini (2013), CD’s publiés par Brilliant Classics.
Actuellement, Luigi Attademo se consacre à l'enseignement et à ses activités de concertiste avec une attention particulière pour la musique contemporaine et du 20ème siècle.
  
Ensemble Contemporain de l’HEMU
L'Ensemble Contemporain de l’HEMU est né en 2003, à l’occasion d’un portrait en plusieurs concerts consacrés au compositeur Toshio Hosokawa. Cette programmation avait été proposée par la Biennale de Berne qui a accueilli les premiers concerts de l’Ensemble.
Composé d’instrumentistes préparant un Master en art de l'interprétation musicale à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, l’Ensemble est à géométrie variable, ce qui lui permet d’explorer avec une grande diversité le répertoire qui va de 1950 à nos jours. Habituellement, le travail de préparation se fait sous la direction d'un groupe de professeurs spécialisés (ou d'interprètes et de compositeurs invités) et conduit à la réalisation de nombreux concerts de niveau professionnel en Suisse et à l’étranger. Le compositeur et chef d'orchestre William Blank en assume la direction artistique et musicale depuis sa création.
L’Ensemble est un acteur important de la vie musicale suisse romande, notamment par le fait de sa collaboration régulière aux saisons de la Société de Musique Contemporaine Lausanne (SMC Lausanne). Sa mission, qui est d’explorer le riche répertoire de ces cinquante dernières années, est reconnue par un nombre grandissant de partenaires parmi lesquels ont peut citer l’Ensemble Namascae, le Festival Archipel, la Biennale de Berne, ainsi que le Festival Dampfzentrale de la même ville, sans oublier la RTS Espace 2, l’Ensemble Contrechamps, la Cinémathèque Suisse, la Haute Ecole des Arts de Zürich, la Haute Ecole de Musique de Genève, ainsi que le Conservatoire National Supérieur de Paris ou encore la Scène Nationale de Château Rouge à Annemasse.
À ce jour, de très nombreuses oeuvres de compositeurs importants ont été programmées lors des concerts de l'Ensemble, très souvent en collaboration avec les compositeurs : Toshio Hosokawa, Toru Takemitsu, Michael Jarrell, Eric Gaudibert, Klaus Huber, Georges Crumb, William Blank, György Kurtag, Elliott Carter, Stefano Gervasoni, Morton Feldman, Isabel Mundry, Luciano Berio, Betsy Jolas, György Ligeti, Xavier Dayer, Luis Naon, Tristan Murail, Pierre Boulez, Giacinto Scelsi, Luigi Dallapiccola, Ivan Fedele, Edgard Varèse, Iannis Xenakis, Pascal Dusapin, Sofia Gubaidulina, Helmut Lachemann, Wolfgang Rihm ou encore Jonathan Harvey.
 
William Blank, direction
William Blank (né à Montreux  en 1957) est l'un des compositeurs suisses les plus en vue de sa génération. Son activité  débute  avec la commande de ses Hesse Lieder pour soprano et ensemble, créés  à l'occasion de l'inauguration du Studio Ernest Ansermet de la Radio Suisse Romande.
En 1985, ses Canti d'Ungaretti pour contralto et 9 instruments sont sélectionnés par la Tribune Internationale des Jeunes Compositeurs de l'UNESCO, puis il est bénéficiaire de la Bourse de la Ville de Genève, ce qui lui permet d'achever sa première œuvre pour grand orchestre, Omaggi, mise au programme d'une tournée mondiale de l'Orchestre de la Suisse Romande en 1987.
Aujourd'hui, William Blank dirige l'Ensemble Contemporain de la Haute Ecole de Musique de Lausanne et y enseigne également la composition, l'orchestration, l'analyse et la musique de chambre contemporaine. Ses œuvres sont jouées et dirigées en Suisse, en France, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en Suède, en Belgique, en Angleterre, ainsi qu'au Japon et aux Etats-Unis dans les salles les plus prestigieuses et par les plus grands chefs.
En 2001, il a reçu le Prix BCV pour l’ensemble de son oeuvre, puis, dans le cadre de sa résidence à l’Orchestre de la Suisse Romande, il a écrit Exodes, dédié à Kofi Annan, qui fut créé en octobre 2003 à l’occasion de la journée mondiale des Nations Unies à New York. Il a donné une masterclass autour de cette oeuvre à la Juilliard School of Music. Deux CD monographiques lui ont été consacrés, magnifiquement accueillis par la critique.
Comme chef et compositeur, il collabore de manière privilégiée avec plusieurs orchestres et ensembles. Il est Directeur musical du Lemanic Modern Ensemble depuis 2006.
 

Concerts SMC Lausanne