Ensembles Contemporain et Vocal de l'HEMU, Ensemble Polhymnia et Solistes Lemanic Modern Ensemble

Marc Kissoczy, direction

Ensemble Polhymnia
Franck Marcon, chef de choeur
Fondé en 1994 par Rachel Székely, cet ensemble professionnel dirigé par Franck Marcon depuis 2002 est composé d’une quinzaine de chanteuses qui s’investissent avec passion dans un chœur de chambre. La qualité vocale et l’engagement de chacune d’entre elles permettent  à cette formation de poursuivre sa vocation orientée vers la création musicale contemporaine et la diffusion de celle-ci à un public aussi large que possible à Genève, en Suisse et à l’étranger. L’Ensemble est un acteur de la vie culturelle genevoise.
Polhymnia collabore étroitement avec des compositeurs de tous horizons et notamment suisses, qui écrivent spécialement pour lui. Des œuvres de Jean-Sélim Abdelmoula, Nicolas Bolens, Léo Collin, Felicia Donceanu, Eric Gaudibert, Jean-Louis Gand, Adrian Kreda,  Christophe Sturzenegger, Julien-François Zbinden, Francesco Hoch, Aki Nakamura et Xavier Dayer ont été ainsi données en création mondiale. Une étroite collaboration avec certains compositeurs, tels Eric Gaudibert, Nicolas Bolens ou Xavier Dayer permet à l'Ensemble d'être en résonance avec les créations nouvelles, de comprendre leur langage, leur esthétique. Chaque oeuvre est travaillée avec le compositeur et interprétée tout au long de la saison. Elle devient partie intégrante du répertoire. L'Ensemble ne privilégie aucune esthétique. Les XXème et XXIème siècles étant des siècles de déconstruction, de re-création, d'avant-garde, mais aussi de conservatisme, le travail du chœur respecte cette multiplication d'expressions et de styles.

Ensemble Contemporain de l'HEMU
Créé en 2003, l’Ensemble Contemporain de l’HEMU (ECH) est devenu avec les années un acteur important de la vie musicale romande, notamment par le fait de sa collaboration régulière aux saisons de la Société de Musique Contemporaine Lausanne (SMC Lausanne). Sa mission est de faire explorer aux étudiants de l’HEMU le riche répertoire de ces cinquante dernières années, encadré par des spécialistes de cette musique et souvent par les compositeurs eux-mêmes, au sein d’ateliers contemporains qui rythment aujourd’hui l’année académique. Pour la qualité de ses prestations, il est reconnu par un nombre grandissant de partenaires, dans toute la Suisse et même en France voisine.
L’ECH est né à l’occasion d’un portrait consacré au compositeur Toshio Hosokawa dans le cadre de la Biennale de Berne 2003 qui a accueilli ses premiers concerts. Composé d’instrumentistes en Master de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, l’Ensemble est à géométrie variable, ce qui lui permet d’explorer un large répertoire qui va de 1950 à nos jours. Le travail de préparation se fait généralement sous la direction d’un groupe de professeurs spécialisés (ou d’interprètes et de compositeurs invités) et conduit à la réalisation de nombreux concerts de niveau professionnel en Suisse et à l’étranger.
Grâce à la qualité de ses prestations l’ECH est reconnu par un nombre important de partenaires, parmi lesquels on peut citer le Lemanic Modern Ensemble, l’Ensemble Contrechamps et le Festival Archipel. Il collabore en outre régulièrement avec la RTS-Espace2, la Cinémathèque Suisse, la ZHdK Zürich, la HEM de Genève ainsi que la Scène Régionale Château Rouge à Annemasse.
La longue liste des compositeurs de premier plan joués par l'ensemble depuis 2003 (très souvent en collaboration directe avec eux) constitue un véritable abécédaire de la création contemporaine de ces cinquante dernières années : Dieter Ammann, Luciano Berio, George Benjamin, Oscar Bianchi, Pierluigi Billone, William Blank, Pierre Boulez, John Cage, Edith Canat de Chizy, Elliott Carter, Georges Crumb, Luigi Dallapiccola, Xavier Dayer, Pascal Dusapin, Morton Feldman, Ivan Fedele, Francesco Filidei, Beat Furrer, Stefano Gervasoni, Vinko Globokar, Sofia Gubaidulina, Jonathan Harvey, Heinz Holliger, Toshio Hosokawa, Klaus Huber, Michael Jarrell, Tom Johnson, Betsy Jolas, Mauricio Kagel, György Kurtag, Hanspeter Kyburz, Helmut Lachenmann, György Ligeti, Witold Lutoslawski, Tristan Murail, Isabel Mundry, Luis Naon, Kristof Penderecki, Matthias Pintscher, Wolfgang Rihm, Giacinto Scelsi, Alessandro Solbiati, Toru Takemitsu, Edgard Varèse, Iannis Xenakis, Isang Yun, Hans Zender…
Pour marquer ses dix ans d’existence, l’Ensemble Contemporain de l’HEMU a sorti en DVD un film documentaire intitulé Passeurs de sons, réalisé dans le sillage de la Lemanic Modern Academy 2012,  consacrée à la création de Gong, oeuvre ultime du compositeur suisse Eric Gaudibert.
Le compositeur et chef d’orchestre William Blank assure la direction artistique de l'ECH depuis sa création.

Ensemble Vocal de l’HEMU
Léonie Cachelin, Laurène Paternò, Verena Knirck, Juliette Rennuit, Anaëlle Gregorutti , Ekaterina Ostroumova, Lydia Späti, Chloé Germain, Béatrice Nani, Julia Deit-Ferrand, Anouchka Schwok

Les Vocalistes de l’HEMU voient le jour en février 2007 sous l’impulsion de John Duxbury. Formé exclusivement d’étudiants en chant de l’HEMU (sites de Fribourg et de Lausanne), l’ensemble a pour but d’aborder des œuvres du répertoire inaccessibles à un chœur amateur, à l’instar de la Sérénade to Music pour seize voix de solistes et orchestre de Ralph Vaughan Williams au programme de ses concerts inauguraux dirigés par Hervé Klopfenstein, à Lausanne et Vevey. Les Vocalistes de l’HEMU se caractérisent par un effectif variable – de douze à une quarantaine de chanteurs – qui lui permet de couvrir un très large spectre de répertoire. En effectif réduit, les étudiants développent entre autres l’écoute et la lecture à vue. Ces heures de travail intensif débouchent sur plusieurs concerts chaque année. Outre des pages a cappella ou avec accompagnement de piano, ils se sont illustrés en janvier 2010 dans Le Paradis et la Péri de Schumann à la Cathédrale de Lausanne aux côtés de l’Orchestre de l’HEMU et en juin 2011 dans un concert commun à Lausanne et à Zurich avec l’Ensemble Vocal de la Haute Ecole de Musique de Zurich, sous la direction de Markus Utz et Gary Magby. Ils ont également pris part en novembre 2010 au spectacle Hommaginaire célébrant les vingt ans du bâtiment de la Grotte 2 à Lausanne, et en octobre 2011 aux cérémonies du 150e anniversaire de la fondation du Conservatoire de Lausanne, à l’occasion desquelles ils ont « recréé » la Cantate 1803 du compositeur vaudois Alexandre Denéréaz. Parmi les moments forts de leur saison 2013-2014 : L’Enfant et les Sortilèges de Ravel le 30 mars 2014 à la Salle Métropole de Lausanne sous la direction de Benjamin Lévy et Le Pèlerinage de la Rose de Schumann le 21 juin 2014 dans le cadre de la Fête de la Musique.

Solistes du Lemanic Modern Ensemble
Créé en 2005 par le percussionniste Jean-Marie Paraire et le tromboniste Jean-Marc Daviet, cet ensemble à géométrie variable, se consacre entièrement à la musique contemporaine sous toutes ses formes. Il est formé principalement de jeunes musiciens de haut niveau ayant brillamment terminé leurs études au sein des Hautes Ecoles de Genève, Lausanne et Lyon notamment, et désirant orienter leurs carrières vers la défense des répertoires actuels.
Une saison de concerts les accueille dorénavant chaque année dans le cadre remarquable du Relais Culturel Château Rouge, scène nationale française, dont ils sont partenaires. D’autres partenariats importants comme le Festival Archipel de Genève, Les Jardins Musicaux de Cernier, l’IGNM - Bern ou encore la Société de Musique Contemporaine de Lausanne  permettent à la formation de se positionner parmi les ensembles les plus réputés de la région lémanique.
Leur répertoire intègre aussi bien les œuvres du début du 20ème siècle que les plus récentes, par le biais de collaborations étroites avec les compositeurs d’aujourd’hui. Un volet pédagogique vient parfaire l’activité de l’ensemble. La direction artistique et musicale du Lemanic Modern Ensemble est assurée depuis sa création par le compositeur et chef d’orchestre William Blank.

Marc Kissóczy, direction
Né en 1961, Marc Kissóczy étudie le violon et la direction d'orchestre à Zurich et à Berne. Il poursuit ses études de direction à la Pierre Monteux School aux USA, puis auprès de Gustav Meier, Pierre Boulez et Sergiu Celibidache. Il a remporté de nombreuses distinctions et prix dans d'importants concours nationaux et internationaux dont le très renommé Concours Ernest Ansermet de Genève en 1994. Parmi les ensembles qu'il a dirigé figurent l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l'OSR, l'Orchestre National de Lyon, l'Ensemble Intercontemporain de Paris, l'Orquestra Municipal do Sao Paulo, le Taipei Sinfonietta, l'Orquestra Nacional do Porto…
Marc Kissóczy s'est également fait un nom dans le domaine de la musique contemporaine – il a créé de nombreuses pièces qui ont été présentées en Europe, en Asie et en Amérique du Sud – et comme directeur d'opéra, d'opérette ou de bandes originales de films. En 1999, il a reçu la plus haute distinction de l'Etat du Vietnam en reconnaissance de ses mérites musicaux et de sa contribution à la restauration de la vie musicale de ce pays suite à son étroite collaboration avec l'Orchestre symphonique national du Vietnam. De 1996 à 2002 Marc Kissóczy a dirigé l’Orchestre Symphonique des Jeunes de Zurich, puis a été pendant neuf ans chef titulaire de la Camerata Zurich. Il enseigne la direction d’orchestre à la HEM de Zurich ainsi qu'à la HEM de Lugano. Les critiques louent sa musicalité et une sensibilité exceptionnelle, ainsi que son expressivité et la précision technique de sa conduite.

Concerts SMC Lausanne