Ensemble Namascae

ENSEMBLE NAMASCAE
L’Ensemble Namascae doit son nom à la terminologie latine de la ville française d’Annemasse dont la Mairie encourage et soutient les activités.
Créé en 2005 par le percussionniste Jean-Marie Paraire et le tromboniste Jean-Marc Daviet,  cet ensemble à géométrie variable, se consacre entièrement à la musique contemporaine sous toutes ses formes. Il est formé principalement de jeunes musiciens de haut niveau ayant brillamment terminé leurs études au sein des Conservatoires Supérieurs de Genève, Lausanne et Lyon notamment, et désirant orienter leur carrière vers la défense des répertoires actuels.
Une saison de concerts les accueille dorénavant chaque année dans le cadre remarquable du Relais Culturel Château Rouge, scène nationale française, dont ils sont partenaires. D’autres partenariats importants comme le Festival Archipel de Genève, Les Jardins Musicaux de Cernier, l’IGNM - Bern ou encore la Société de Musique Contemporaine de Lausanne  permettent à la formation de se positionner parmi les ensembles les plus réputés de la région lémanique.
Leur répertoire intègre aussi bien les œuvres du début du 20ème siècle que les plus récentes, par le biais de collaborations étroites avec les compositeurs d’aujourd’hui. Un volet pédagogique vient parfaire l’activité de l’ensemble.
La direction artistique et musicale de l’Ensemble Namascae est assurée depuis sa création par le compositeur et chef d’orchestre William Blank.

Musiciens : Aurélien Vadot, hautbois ; Yuji Noguchi et Megumi Tabuchi, clarinettes ; Christophe Stuzenegger, cor ; Julien Würtz, trompette ; Jean-Marc Daviet, trombone ; Claire Chanelet, flûte ; Saya Hashino, piano ; Jean-Marie Paraire, percussion ; Julien Lapeyre, Baptiste Chaillot et Eleonora Ryndina, violons ; Elçim Ozdemir, alto ; Amandine Lecras, violoncelle.

BENJAMIN KOPP, piano
En 2004-2005, Benjamin Kopp a été Musicien titulaire et reçu une bourse complète de l’Australian National Academy of Music, dans la classe du professeur Rita Reichman. Il a complété son Bachelor de Musique en 2002 au Conservatoire de Musique de Sydney avec le professeur Daniel Herscovitch.
Benjamin Kopp a joué comme soliste avec les Orchestres de Melbourne, Sydney, Adelaide, Western Australia, et avec l’Orchestra Victoria, sous la direction de Vladimir Verbitsky, Brett Kelly, Marco Zuccarini, John Harding, Nicholas Braithwaite et James Judd. Tant comme soliste et que comme chambriste, il se produit dans les cours internationaux et les festivals, y compris l’International Musicians’ Seminar Prussia Cove, l’Académie de Lausanne et la Salzburg Mozarteum Sommerakademie, dans laquelle il a été sélectionné pour jouer comme soliste au Wiener Saal and Mirabell Palace. De nombreux enregistrements radiophoniques et télévisuels ainsi que des disques l’ont fait connaître au public australien.
En 2007, Benjamin Kopp a été lauréat du grand concours Symphony Australia Young Performer Awards dans la catégorie piano. Actuellement, Benjamin Kopp habite à Lausanne, et poursuit ses études au Conservatoire de Musique de Genève dans la classe de Pascal Devoyon.

CLAIRE CHANELET, flûte
Après des études musicales en France, Claire Chanelet poursuit sa formation au Conservatoire de Genève dans les classes d’Emmanuel Pahud, José-Daniel Castellon, puis de Jacques Zoon. Elle obtient un diplôme de soliste et d'enseignement avec distinction, un diplôme d'orchestre et un certificat post-grade de traverso. Depuis 3 ans, elle est flûte solo titulaire de l'Orchestre Sinfonietta de Lausanne et joue régulièrement dans divers ensembles et orchestres (Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre de Chambre de Lausanne, Ensemble instrumental romand, Ensemble Namascae) .Elle enseigne à l’Ecole municipale de Plan-les-Ouates.

WILLIAM BLANK, direction
William Blank (né à Montreux  en 1957) est l'un des compositeurs suisses les plus en vue de sa génération. Son activité  débute  avec la commande de ses Hesse Lieder (1977) pour soprano et ensemble, créés  à l'occasion de l'inauguration du Studio Ernest Ansermet de la Radio Suisse Romande. En 1985, ses Canti d'Ungaretti pour contralto et 9 instruments sont sélectionnés par la Tribune Internationale des Jeunes Compositeurs de l'UNESCO, puis il est bénéficiaire de la Bourse de la Ville de Genève, ce qui lui permet d'achever sa première œuvre pour grand orchestre, Omaggi, mise au programme d'une tournée mondiale de l'Orchestre de la Suisse Romande en 1987. Depuis, son catalogue s'est enrichi de nombreuses oeuvres pour toutes formations.
Aujourd'hui, William Blank enseigne la composition, l'orchestration, l'analyse et la musique de chambre contemporaine au Conservatoire de Lausanne Haute Ecole de Musique. Ses œuvres sont jouées dans le monde entier dans des salles prestigieuses et dirigées par Armin Jordan, Zsolt Nagy, Fabio Luisi, Heinz Holliger, Antony Wit, Olivier Cuendet, Kasuyoshi Akiyama ou Pinchas Steinberg.
Comme chef et compositeur, il collabore de manière privilégiée avec l'Ensemble Contrechamps, ainsi qu'avec le quatuor Sine Nomine, le Amar Quartett, le Collegium Novum Zürich, le pianiste David Lively, les cantatrices Rosemary Hardy et Natalia Zagorinskaja, le violoncelliste François Guye ou encore l'Orchestre de la Suisse Italienne, l'Orchestre du Mitteldeutscher Rundfunk, l'Orchestre symphonique de Bienne, le Tokyo Symphony Orchestra ou les musiciens des Swiss Chambers Concerts, comme Daniel Haefliger et Heinz Holliger qui ont commandé et créé Wounds à Zürich, Bâle et Genève en 2003.

Concerts SMC Lausanne