Valérie Bernard, violon; Pascal Desarzens, violoncelle; Jean-Samuel Racine, clarinette; Virginie Falquet, piano; Jérôme Faller, texte, récitant

Valérie Bernard, violon
Valérie Bernard s’est formée au Conservatoire de Lausanne auprès de Jean Jaquerod. Elle y obtient un Diplôme d’enseignement et un Premier prix de virtuosité avec félicitations du jury. Elle part se perfectionner à Moscou, à l’Académie Gnessine, auprès de Miroslav Roussine, élève de David Oistrakh. De retour en Suisse, elle poursuit des études au Conservatoire de Genève auprès de Marie-Annick Nicolas et de Patrick Genet (1er violon du quatuor Sine Nomine) qui la mènent à un Premier prix lors de l’examen de virtuosité. Elle a joué en soliste avec l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Chambre de Lausanne et l’Orchestre de Ribaupierre. Affectionnant tout particulièrement le répertoire de musique de chambre, elle joue dans diverses formations qui touchent à plusieurs styles de musique. Depuis deux ans, elle joue essentiellement avec la Cie Contacordes qui propose des spectacles de contes et musique et avec la Cie CH.AU, ensemble de musique contemporaine. Son engagement pour la pédagogie la pousse à se présenter au Conservatoire cantonal de Sion et à y obtenir en 2003 un poste de professeur pour la section Monthey et St-Maurice. Elle s’occupe également des violonistes de l’Orchestre de St-Maurice (direction Ernst Schelle), en tant que violon solo et soutien pédagogique.

Jean-Samuel Racine, clarinette
Il obtient sa virtuosité dans la classe de clarinette de Frédéric Rapin au Conservatoire de Lausanne, ainsi que le Prix interrégional au Luxembourg. Lors de sa formation, il a l’occasion de travailler avec Michel Arrignon du CNSM de Paris et Antonio Saïote du Conservatoire National de Porto ou encore Thomas Friedli du Conservatoire de Genève. En 1999, il participe au Séminaire pour Jeune Soliste, avec l’Orchestre de Timisoara, sous la direction de Jean-François Antonioli. Parallèlement à l’enseignement de la clarinette, Jean-Samuel Racine joue dans différentes formations de musique de chambre, exploitant ainsi le répertoire classique pour clarinette, ainsi que dans des orchestres de Suisse Romande, comme l’Orchestre de Chambre de Neuchâtel et le Sinfonietta de Lausanne. De formation classique, il s’ouvre peu à peu à l’improvisation et s’intéresse tout naturellement aux instruments tels que la clarinette basse, les saxophones soprano et ténor. Il joue ainsi régulièrement dans différents groupes de jazz, de funk et de musique actuelle. Il est, depuis 1998, clarinettiste du groupe Boulouris 5, avec lequel il crée et produit plusieurs spectacles musicaux, tant comme musicien, arrangeur ou compositeur : Tango Nuevo, Voyage en Pamukalie, Emerentia 1713 ou encore Concert en 5 actes. Depuis 2001, il collabore et tourne régulièrement sur différents spectacles et participe aux créations théâtrales et musicales des compagnies Eustache, Miméscope, Cluster Création, Théâtre Populaire Romand, Zorongo, les Voyages extraordinaires, Nausicaa. Il enseigne actuellement la clarinette à l’ESM de Lausanne.

Pascal Desarzens, violoncelle
Pascal Desarzens a suivi des études de violoncelle dans les Conservatoires de Lausanne et Zürich, puis à la Hochschule für Musik de Cologne avec comme professeurs Willy Hauer, Claude Starck, Boris Pergamenschikow, ainsi que le Quatuor Amadeus pour la musique de chambre. Son activité de violoncelliste est variée, il joue régulièrement en récital, en soliste ou au sein d’un orchestre. Il a été violoncelle solo de l’Orchestre des Rencontres musicales pendant dix ans et est régulièrement invité par des orchestres suisses et étrangers (Ensemble instrumental de Lausanne, Orchestre des Pays de Savoie, etc.). Il travaille occasionnellement avec l’Orchestre de la Suisse Romande pour des concerts, des opéras ou des tournées internationales. Attiré très tôt par la musique de chambre, il fonde le Trio A Piacere qui se produit depuis 1990 en Suisse et à l’étranger, notamment en Chine, pour une tournée de huit concerts. Ce trio a enregistré un CD en 1997 et a participé à un spectacle mis en scène par François Rochaix. Il enseigne actuellement le violoncelle, la pédagogie, la lecture instrumentale et la musique de chambre au Conservatoire de musique de La Chaux-de-Fonds. Il organise fréquemment des stages de musique de chambre et a dirigé l’Orchestre du Conservatoire de Fribourg de 2001 à 2003. Depuis de nombreuses années, Pascal Desarzens poursuit une réflexion sur le concept de concert classique. Son envie de sortir un peu des schémas traditionnels l’a amené à collaborer avec des artistes d’horizons très variés et à s’intéresser aux milieux non seulement de la musique, mais aussi du théâtre ou de la danse. Il a écrit la musique de spectacles musicaux comme Nostalgia dell’Avvenire en 1999-2000, Bakakaï en 2001. La même année, il a composé la musique d’une chorégraphie de Philippe Saire, Les Affluents. En 2002, il imagine Graves Tendresses, un concert avec des musiques originales pour clarinette basse, deux violoncelles et contrebasse qu’il donne une dizaine de fois en Suisse romande. En 2003, ce titre est repris comme nom pour cet ensemble avec lequel il crée un nouveau concert intitulé Souple Roche qui a été représenté une quinzaine de fois. Des CD de ces deux productions ont été enregistrés.

Virginie Falquet, piano
Virginie Falquet obtient son Diplôme d’enseignement en 1993 et un Premier Prix de virtuosité en 1996 dans la classe de Christian Favre au Conservatoire de Lausanne. Elle se perfectionne à la Royal Academy of Music de Londres où elle reçoit le Diploma of Postgraduate Performance en 1999, puis, de retour en Suisse, elle obtient une seconde virtuosité dans la classe de Ricardo Castro au Conservatoire de Fribourg en 2002. Virginie Falquet a également suivi des cours avec Charles Rosen, Dominique Merlet, Gérard Wyss, Gabor Takacs et Menahem Pressler (Beaux-Arts Trio). Elle enseigne au Conservatoire de Genève. Elle a reçu, durant son parcours de musicienne, le Prix Paderewski en 1996, une bourse de la Fondation Migros pour Jeunes Musiciens de 1993 à 1996, le Premier Prix du Concours Hans Schaeuble en 1997 avec le Trio Arpeggio, une Bourse de la Fondation Leenaards en 1998, ainsi que la Schenk-Stiftung en 2001. Elle est lauréate en 2002 des Concerts-Orpheus avec le Trio Arpeggio, avec lequel elle a enregistré un CD en 2002 chez VDE-Gallo. Virginie Falquet est régulièrement invitée dans différents festivals et manifestations artistiques (Expo.02, Schubertiade, Tribune des Jeunes Musiciens, Festival Musique et Neiges, etc.) et a donné des concerts en Suisse, en Angleterre et en France, en récital ou avec orchestre, de même qu’en formation de musique de chambre. Elle aborde la musique d’ensemble sous ses formes les plus diverses, ainsi que le répertoire avec choeur, le répertoire lyrique et la musique contemporaine.

Concerts SMC Lausanne