Für Bálint Andràs Varga

pour violon, violoncelle et piano
2007-2009, Johannes Maria Staud

Écrire cette œuvre, s’agissant du concept d’écriture pour un trio avec piano, ne fut pas une promenade compositionnelle dans un parc. Ce fut plutôt très semblable à une randonnée épuisante qui, à cause du terrain glissant, put être accomplie seulement par courtes étapes, défi de bonne condition physique et de sécurité.
Les dix miniatures, agencées en quatre sections (1-4, 6-7 et 8-10) explorent un spectre de moments délicatement intégrés, sans entraves et explosifs, dans des accélérations sauvages et des pulsations agiles.
Cette œuvre est un hommage à Bálint András Varga, mon mentor et défenseur, mon conseiller et ami paternel, à qui ma musique et moi sommes tellement redevables. (Johannes Maria Staud)

Concert SMC Lausanne: