Violation

pour violoncelle et ensemble
1998-1999, Dieter Ammann

La pièce traite d'une certaine manière de l'attraction et de la répulsion entre l'individu et le collectif à différents degrés et d'une manière presque physique. Les « notions sociologiques » évoquées vont de l'éducation de masse (où l'expression de l'individu est impossible) à la formation de sous-groupes jusqu'à l'isolement total. En ce qui concerne le matériau musical, celui-ci crée des affinités avec la notion de « formation des sous-groupes » mentionnée ci-dessus. Cette formation, « pour violoncelle » usant d'un son récurrent et familier montre l'individu à un moment où il se souvient de revenir à un monologue montrant son incertitude.

Concert SMC Lausanne: