Dört unte-n-i der Tiefi

pour flûte et violoncelle
2007, Christian Henking

La pièce est basée sur l'ancienne et célèbre chanson populaire suisse "Vreneli ab äm Guggisberg" dont elle fournit une sorte de suite de variations. Au début la mélodie originale de la chanson n'est pas reconnaissable à cause du tempo très lent et des ornementations : dans la partie du violoncelle chaque note accentuée est une note originale de la chanson populaire. A chaque répétition, et grâce à un processus d'accélération et d'épuration du matériau, le violoncelle se rapproche de plus en plus de l'énonciation de la mélodie d’origine sans réussir à l'achever.  En même temps, la flûte accompagne le processus du violoncelle avec des commentaires et essaie de "chanter" la mélodie en prononçant les mots de la chanson - sans y réussir vraiment, car la flûte demande à être jouée…

Concert SMC Lausanne: