Chanta fractal

pour hautbois et violon
2009, Michael Pelzel

Chanta fractal oppose les unes aux autres des parties qui diffèrent tant au niveau de leurs matériaux que par leurs caractères. Ces parties sont relativement brèves et n’ont pas la longueur de mouvements à part entière, mais représentent plutôt des états affectifs qui alternent rapidement. Au cours du morceau, la statique du processus d’alternance disparaît de façon à ce que les affects puissent de plus en plus se fondre.

Concert SMC Lausanne: