Les Chasseurs dans la neige d'après Bruegel

pour grand ensemble
2001, Hugues Dufourt

Les Chasseurs dans la neige d’après Bruegel est une œuvre composée pour orchestre de chambre en 2001 et qui fait partie d'un cycle tétralogique dénommé Les Hivers comprenant encore Le Déluge d'après Poussin, Le Philosophe selon Rembrandt, et La Gondole sur la lagune d'après Guardi.
Il représente exactement la relation qu’Hugues Dufourt entretient avec la peinture. Le compositeur ne vise nulle correspondance entre les arts, pas plus qu'il ne cherche à imiter, en musique, le visible. Il s'agit de rechercher des liens entre deux poétiques : la sienne et celle qu'exprime le tableau choisi. Ces liens poétiques touchent à des principes esthétiques, à la relation entre couleur visuelle (la teinte) et couleur sonore (le timbre), et au temps dans lequel une œuvre d'art est sensoriellement perçue. Des quatre pans qui constituent le cycle Les Hivers, la pièce Les Chasseurs dans la neige, inspirée du tableau éponyme de Bruegel-l’Ancien, est celle où le rythme et la pulsation sont les plus constants, où les timbres sont les plus tranchés et les plus séduisants, et où le discours alterne des scansions rythmiques et des réitérations de motifs musicaux. Le compositeur ajoute que son écriture, dans cette pièce, vise à rencontrer l'« imaginaire terrestre » de Bruegel : celui d’un « destin humain privé de toute Providence ». Une profonde mélancolie, nourrie de Robert Schumann et de Jean Sibelius, innerve cette œuvre hypnotisante. (Frank Langlois)

Concert SMC Lausanne: