Deystviya

pour accordéon et quatuor à cordes
2011, Ivan Fedele

Récemment, le mathématicien russe Grigori Perelman a résolu la conjecture de Poincaré - l’une des plus grandes énigmes mathématiques. Pendant cent ans, la conjecture de Poincaré a mobilisé sans succès les plus grands esprits scientifiques. Il existe une branche des mathématiques appelée Topologie, qui concerne l'étude des déformations spatiales par des transformations continues (sans arrachages, ni recollement des structures). On dit que deux systèmes ayant une partie de leur structure identique sont homomorphes. Les trois mouvements de Deystviya (« actions » en russe) produisent les formes  homomorphes et aussi les vides dans les processus de continuité et de discontinuité.  Les formes, qui s’altèrent, s’opposent et sont intégrées dans la “mappe” de la partition, comme dans l’espace où les instruments sont placés. (Ivan Fedele, Sergej Tchirkov).

Concert SMC Lausanne: