Pourquoi la lune ne tombe-t-elle pas ?

pour violon et harpe
2016 - Création mondiale, Ezko Kikoutchi

Commande de l'Association du Concours Nicati.

« Pourquoi la lune ne tombe-t-elle pas ? »
« S’il y avait seulement la pesanteur, tout serait déjà tombé et rien ne serait ».
 
Ma pièce pour violon et harpe commence avec la question qui vient de « La pesanteur et la grâce » de Simone Weil, philosophe française.
 
Cette pièce est composée de quatre mouvements :
I Pourquoi la lune ne tombe-t-elle pas ?
II Une lune rêve à des lumineuses entourées de lustres de soie
III Régolithe
IV Le mouvement ascendant de la grâce.
 
Entre la question évoquée dans le premier mouvement et la réponse du quatrième et dernier mouvement, j’en introduis deux autres : un mouvement lent en style passacaille, qui présente une lune rêvant de sa beauté lumineuse ; suivi d’un autre, rapide et agité, évoquant les ondulations de la matière qui couvre la lune : le régolithe. Le régolithe désigne les couches de poussière, les sables de la lune qui bougent et se mêlent entre eux sans cesse. Dans le dernier mouvement, la pesanteur s’amenuise petit à petit, et un sentiment de grâce amène la conclusion de la pièce. (Ezko Kikoutchi)
 

Concert SMC Lausanne: