Figure & Profil

pour cymbalum, flûte, clarinette et violoncelle
2013, Raphaèle Biston

De trames sonores formées par l’enchevêtrement de lignes oscillantes émergent des figures mélodiques ou rythmiques, dont le développement résulte lui aussi d’un principe d’oscillation. Une seconde partie évoque une petite mécanique dansée, contrastant avec la précédente par le registre (grave) et les timbres (essentiellement bruités) utilisés. Ici aussi pourtant, la musique est fondée sur un principe de répétition, qui fige parfois le discours sur une cellule presque immobile ou, au contraire, le renouvelle par d’incessantes modifications. Un bref retour du propos initial entraîne flûte et clarinette jusqu’aux limites de leur registre aigu. Le cymbalum joue un rôle central : tantôt franchement soliste, tantôt se mêlant aux trois autres instruments, ou encore, assurant le lien entre le registre aigu des flûte et clarinette et le grave du violoncelle, il imprime, par son timbre, une couleur singulière à l’ensemble.

Concert SMC Lausanne: