Sospeso d'Incanto no 3

pour piano et live electronic
2014 - Création suisse, Adriano Guarnieri

Sospeso d’Incanto n°3 éclate comme une ouverture de Rossini. L’œuvre procède par jaillissements autour d’un pôle mouvant. L’électronique l’habite comme une ombre. Elle s’étend comme une réinterprétation du présent si bien que parfois le pianiste lutte contre elle. Jusqu’à ce que tout s’éteigne.
Voici quelques mots du compositeur : « Sospeso d’Incanto n°3 est la troisième version d’une pièce pour piano dont la conception remonte aux années quatre-vingt. De la même première version est dérivée aussi une seconde commandée par Luciano Berio une année avant sa disparition pour un concert à  Santa Cecilia à Rome. Cette troisième version tranche grâce à l’usage du live electronic.  La pièce trouve dans cette troisième réécriture son aboutissement final qui est aussi un hommage à la mémoire de Luciano Berio.
L’idée d’enchantements suspendus se matérialise par une succession de clusters qui rebondissent sur une pédale. Le live electronic est une extension de la dimension spatiale de la pièce avec ses répétitions et ses jeux de pédales. Les conglomérats sonores sont intensifiés de façon massive et projetés dans l’espace de manière préétablie avec une logique de contrepoint dans les trajectoires.»  (Adriano Guarnieri)

 

Concert SMC Lausanne: