Quartett für vier Gitarren

2007, Georg Friedrich Haas

Fidèle à son esthétique, le compositeur autrichien, utilise dans son Quartett für vier Gitarren un système d’accords, de gammes et de micro-intervalles attribué au compositeur russe Ivan Vichnegradski. En dehors de l’influence de ce dernier, Georg Friedrich Haas a, au fil du temps, ciselé sa conception du spectre harmonique afin d’en faire un langage disposant d’une grande force dialectique dont ce quatuor est un parfait exemple.
Ici le microscopique dialogue en permanence avec la grande forme. Il dit lui-même : « dès mes premières œuvres, j’ai délibérément réaccordé les instruments dans l’intention de produire un accord de son harmonique par le seul jeu des cordes à vide. Avec la guitare, c’est relativement facile : il faut baisser la hauteur de la corde la plus basse d’un ton entier, baisser la troisième corde d’un demi-ton et hausser le ton de la deuxième corde d’un peu moins d’un demi-ton. » De plus, chaque guitare est accordée avec plus ou moins un quart de ton de décalage. Ainsi, chacune d’elles semble jouer dans une réalité parallèle à la précédente. Tout y est à la fois identique mais fondamentalement différent. Un vaste nuage harmonique et hallucinogène se déplace, lentement. (Luc Birraux)

Concert SMC Lausanne: