Ceneri

2008, Xavier Dayer

Sans cesse, l’image de cendres emportées par le vent m’accompagnait durant cette composition. Ainsi, les quatre guitares dessinent musicalement des lignes circulaires, le moindre changement de direction d’une des voix peut avoir des conséquences imprévisibles sur les autres. Ce qui les dirige toutes aimerait être comme un souffle. (Xavier Dayer)

Non sta, si svolge e gira
Quanto nel ciel e sott’il ciel si mira.
Ogni cosa discorre, or alto or basso,
Benché sie ‘n lungo o ‘n breve,
O sia grave o sia leve;

Ch’una medesma parte
Or di su in giù or di giù in su si parte
Ed il medesmo garbuglio
Medesme tutte sorti a tutti imparte.

Giordano Bruno • De l’infinito, universo e mondi (1583)



 

Concert SMC Lausanne: