Graffiti

pour ensemble
2013, Unsuk Chin

I. Palimpsest
II. Notturno urbano
III. Passacaglia

«Graffiti d'Unsuk Chin est une pièce en plusieurs couches qui célèbre l'idée du street art, de son origine primitive à ce qu'il a de plus raffiné, tantôt sinueux tantôt rigide. Cordes tendues qui dérapent dans le premier mouvement, cascades de cloches tubulaires et de gongs dans le deuxième, et accords de cuivres alarmants dans la passacaille finale rendent cette pièce singulière et autoritaire. C'est une voix rare qui ordonne votre attention.» The Observer

«La pièce d'Unsuk Chin débute par une sorte d'activité intérieure imprévisible et vacillante. [...] La compositrice prend en compte les implications politiques du graffiti qui peuvent être à la fois libératrices et menaçantes. Le mouvement lent, Notturno Urbano, est sombrement mystérieux, tandis que la section finale, dite passacaille, semble apporter un nouveau son instrumental étrange à chaque contour de la partition.» Los Angeles Times
(Traduit de l’anglais par Rémy Walter – reproduit avec l’aimable autorisation du Festival Archipel)

Concert SMC Lausanne: