Intermezzi V

pour alto et accordéon
2012, Misato Mochizuki

Née à Tokyo en 1969, Misato Mochizuki étudie l'harmonie, le piano et la composition à l'Université nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo. Elle s’adonne ensuite pleinement à la composition au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et se perfectionne dans les classes de Paul Mefano et d'Emmanuel Nunes. Plus tard, elle suit le cursus de composition et d'informatique musicale de l'Ircam, où elle travaille notamment avec Tristan Murail.
L’oeuvre de Misato Mochizuki est marquée par son intérêt pour les recherches en biologie et en génétique. Alliage entre traditions occidentale et asiatique, son écriture est d’une grande liberté formelle et stylistique et d’un jeu de couleurs très nuancées, elle est influencée aussi bien par les modes orientaux que par le courant spectral.
Sa pièce Intermezzi V, pour alto et accordéon, ne déroge aucunement à cette sensibilité du timbre si particulière. Elle se plaît à excaver des textures inédites, opérant ainsi une réelle révolution quant aux alliages sonores. Comme dans la plupart de ses pièces, une pulsation sous-jacente, parfois subliminale, guide le déroulement de ces Intermezzi. C’est un mouvement perpétuel qui se développe selon des règles métonymiques ultra-sophistiquées et qui donne la sensation d’un rituel.

Concert SMC Lausanne: