Corals

pour flûte, saxophone, piano, percussion et électronique
2019 - création mondiale, Léo Collin

Les œuvres de Léo Collin sont à la croisée de la composition, du tournage, de l’écriture et de la performance. Faites de situations de la vie quotidiennes, de ruines, d’éthologie, et d’idées très en vogue telles que l’écosophie ou l’écoféminisme, il crée une polyphonie conceptuelle immersive, utilisant les nouvelles technologies pour mettre en valeur les liens possibles entre différentes espèces, invitant le public [humain] à ressentir comment notre comportement peut avoir un impact positif ou négatif sur autrui.
« Corals est la transcription d’un sound field recording factice — un enregistrement de terrain simulé — que l’on aurait étiré à l’aide d’un ordinateur. Au lieu d’aplatir les sons dus à l’étirement, c’est un frémissement que la composition essaie de faire saillir : chaque voix devient sensible, en relation avec les autres et chaque instant devient alors le « long accord vivant » d’un choral abstrait. L’électronique est une mise en abîme, car le musicien enregistre la pièce en direct pour ensuite la rejouer, avec différentes vitesses de lecture. Les sons hétérogènes des instruments, de l’électronique et du sampler m’ont fait penser aux « ruines» écologiques que sont les récifs coralliens des mers et océans: des coraux symbiotiques composés de plastique, de mémoires, d’animaux (sur)vivants, cohabitant ensemble pour se réinventer. » (Léo Collin)
 

Concert SMC Lausanne: