I lost a world the other day

pour accordéon et quatuor à cordes
2016 - création suisse, Franck Bedrossian

Pour cette pièce, Franck Bedrossian emprunte son titre à un poème de l’américaine Emily Dickinson (1830-1886) dont l’univers poétique hante l’imaginaire du compositeur. Un poème issu de la section Time and Eternity.

Des contrastes permanents forment la base de la pièce.
Tantôt les cordes se confondent avec les résonances de l’accordéon dans un subtil chatoiement, tantôt les musiciens s’affrontent dans une querelle endiablée qui mène à la saturation du son. Spectaculaire dans l’exécution du geste virtuose, l’oeuvre parvient à créer une texture tendue de bout en bout. Même les moments calmes trahissent une instabilité permanente par les interventions stellaires de l’accordéon.

Fulgurance du son, fragmentation des lignes et éclatement de l’espace convergent et nous emportent dans un univers quasi-cosmique, comme semble l’entendre le troisième vers du poème de Dickinson : « You'll know it by the Row of Stars ». Le silence succède au chaos et vice-versa, le tout en apesanteur.

Concert SMC Lausanne: