So long

pour quatuor de saxophones
1997, Daniel Weissberg

Un hasard m’a fait découvrir un récit parlant d’un instrument de musique chinois nommé so long, inventé apparemment à l’époque de l’empereur Yu (fin du 3ème  millénaire av. J.-C.), sous la civilisation Longshan. Le so long aurait été un instrument à vent joué simultanément par plusieurs personnes, vu qu’il exigeait énormément de souffle. Comme il fallait le “ventiler” longtemps avant qu’il ne se mette à sonner, on ne pouvait y exécuter que de la musique continue, sans la moindre pause. Le so long est pour ainsi dire l’inverse de la cornemuse : alors que, sur celle-ci, une personne actionne quatre tuyaux (en continu, là aussi), le so long est un tuyau unique qui nécessite quatre exécutants, mais qui permet les multisonics les plus incroyables grâce à une fondamentale située dans le spectre des infra-sons. C’est ce récit qui a inspiré ma pièce pour quatre saxophones. Son point de départ est la tension entre la continuité absolue de la musique et les difficultés supplémentaires que cela représente pour la respiration des exécutants. (Daniel Weissberg)

Concert SMC Lausanne: