Archipelago S.

pour orchestre
1993, Toru Takemitsu

Si le “S” est la marque du pluriel, implicite dans le mot archipel (puisqu’il s’agit d’un groupe d’îles), il se trouve également que « S » est également la première lettre des îles d’un bel archipel que j’ai vu : Stockholm, Seattle et des îles de la mer intérieur de Seto (Japon). (Toru Takemitsu)
Deux ensembles mixtes se font face sur scène. Takemitsu exploite l’antiphonie de manière subtile et caractéristique en distribuant notamment les phrases legato d’un bout à l’autre de la scène. Les cadences des cuivres au milieu de la pièce, des références occasionnelles à des œuvres antérieures, l’étrange conjonction de gestes conclusifs, un énoncé dangereusement luxuriant, au tutti, de la mélodie de base suivi d’un fondu étrangement formel donnent à Archipelago S. le caractère d’une émouvante cérémonie d’adieu.

Concert SMC Lausanne:

  • Jeudi 2 décembre 2004 (Saison 2004-2005)
    Ensemble Contemporain du Conservatoire de Lausanne + lire
    Concert portrait Toru Takemitsu
    Oeuvres de Toru Takemitsu
    Projection de L'Empire de la Passion
    Film de Nagisa Oshima, avec Tatsuya Fugi, Kazuko Yoshiyuki, Takahiro Tamura
    Musique de Toru Takemistu
    Japon - France, 1978, 1h.48, v.o.s-t.