A(tenir)tension

pour flûte et deux percussions
2002 - création européenne, Dieter Ammann

Il existe une distinction fondamentale entre le son que produit la flûte et celui que des instruments de percussion peuvent émettre, par exemple en ce qui concerne le début et la fin de l’oscillation du son. Cette caractéristique a constitué un élément très important lors de la conception et de la composition d’une œuvre comme celle de Dieter Ammann. Par analogie, cette dissimilitude s’est portée sur la structuration du tempo : la forme rythmique évolue en passant par des fragments moteurs très rigoureux pour gagner des séquences plus libres, que le compositeur nomme « tempo fluido ».
Dans un espace fort dense, il y a des passages que domine un jeu de timbres très différenciés, combinés à des morceaux d’une virtuosité toute traditionnelle. L’œuvre, dans son enchaînement rapide de mouvements contrastés, exige des interprètes une connaissance précise, un haut niveau de technique instrumentale. D’autre part, il s’agit pour les interprètes de pouvoir nourrir un dialogue incessant, tout en marquant la forte logique d’ensemble que cette composition présente.

Concert SMC Lausanne:

  • Lundi 6 février 2012 (Saison 2011-2012)
    Trio Contexto + lire
    Oeuvres de Vinao, Naon, Blank, Hosokawa et Ammann
  • Lundi 31 janvier 2005 (Saison 2004-2005)
    Trio Contexto + lire
    Oeuvres de Skrzypczak, Alvares, Blank, Manoury, Holliger et Ammann