6 Carmina Alcaei

pour mezzo-soprano et ensemble
1943, Luigi Dallapiccola

Les 6 Carmina Alcaei font partie des Liriche Greche cycle de mélodies qui puisent leur inspiration dans l'univers poétique de l'Antiquité grecque. Ils ont été composés  à une époque où, en raison des origines juives de sa femme, le couple devait se dissimuler pour échapper à la "campagne raciale" du pouvoir fasciste. Ces mélodies voient le jour à un moment-clef de l'évolution de Dallapiccola. Jusque-là  influencé par le madrigal et son écriture fortement diatonique, il s'oriente à partir de 1935 vers le dodécaphonisme. Si l'empreinte de Berg peut se faire sentir dans certaines compositions des années trente, l'élément déterminant sera sa rencontre avec Webern et la fascination que sa musique exercera sur lui. Les 6 Carmina Alcaei sont sa première oeuvre entièrement dodécaphonique. Rien pourtant dans ces vers d'Alcée, qui chantent le printemps et la divine Sappho, ne laisse transparaître le tragique de la situation d'une Europe mise à feu et à sang. Ils sont dédiés « avec humilité et dévotion » à Webern pour son 60ème anniversaire, puis à sa mémoire lorsque Dallapiccola apprend que la balle perdue d'un jeune soldat américain a atteint mortellement Webern qui fumait tranquillement un cigare sur le balcon de son chalet à l'heure du couvre-feu.

Concert SMC Lausanne: