Schattenwürfe - 5 Miniaturen

pour piano à quatre mains
2003, Andreas Brenner

Il y a deux ans, la Société de Musique Contemporaine (IGNM) de Suisse centrale accueillait quatre jeunes compositeurs comme nouveaux membres de son comité. Lors d’un concert, le duo Adrienne Soós et Ivo Haag joua une œuvre de chacun de ces compositeurs pour les révéler au public lucernois. Les Schattenwürfe furent créées à cette occasion. Dans une peinture concrète, il n’y a pas de développement, mais un équilibre parfait entre plusieurs éléments de différentes dimensions, il en résulte un esprit hermétique, clos, absolu et achevé. Dès lors, comment exprimer en musique une idée artistique qui se déroule dans le temps et qui est sans cesse en évolution ? J’ai donc opéré une liaison entre une structure musicale et sa « contre-image » (contre-image qui peut se déformer et se distordre), tel un objet et son ombre. (Andreas Brenner)

Concert SMC Lausanne: