Neigung

pour quatuor à cordes
1969-1972, Roland Moser

Le mot « Neigung » (inclinaison) a diverses connotations en allemand. Il peut être ici compris comme inclination (« Zuneigung »), sympathie pour un corps sonore commun, mais aussi comme inclination dans le sens d’une révérence (« Verneigung »), belle obligation envers sa tradition. Le terme renvoie également à un concept à la fois formel et de contenu : réduction incessante, déclin (« Zur-Neige-Gehen ») de l’offre extérieure de matière musicale, du premier mouvement, coloré, au troisième, austère. Simultanément s’exprime une animation interne grandissante des formules, à partir de modèles de jeux purs (quasi scherzo) aux lamentos, moments de musique funèbre.

Concert SMC Lausanne: