Vox Balaenae for three masked players

pour flûte électrique, violoncelle électrique et piano amplifiés
1971, George Crumb

Vocalise (...for the beginning of time)-Variations : Sea, Theme, Archeozoic, Proterozoic, Paleozoic, Mesozoic, Cenozoic-Sea-Nocturne (...for the end of time)

L’œuvre fut inspirée par le chant des baleines à bosse. Les masques portés par les musiciens, en effaçant la notion d’une projection humaine, sont sensés représenter les puissantes forces impersonnelles de la nature. La forme de Vox Balaenae est un simple plan d’ensemble en trois parties : un prologue, une suite de variations d’après des époques géologiques et un épilogue. La Vocalise d’ouverture est une sorte de cadence pour le flûtiste qui chante dans son instrument et le joue simultanément. La combinaison instrumentale et vocale produit un timbre sinistre, surréaliste, guère dissemblable aux sons de la baleine à bosse. Le Sea- Time (« solennel, de calme majesté ») est présenté par le violoncelle accompagné par les cordes tapotées du piano, sombres et fatales... La conclusion de l’œuvre est une suite de  répétitions d’une série de 10 notes. En concert, la dernière série est à jouer en « pantomime », afin de suggérer un diminuendo au-delà du seuil de ce qu’il est possible d’entendre.

Concert SMC Lausanne: