Eleven Echoes of Autumn

pour violon, flûte alto, clarinette et piano
1966, George Crumb

Les onze morceaux de l’œuvre sont joués sans interruption. L’élément génératif le plus important de l’œuvre est le « motif de la cloche », figure mélodique quintuple basée sur l’intervalle d’un ton entier, qui est entendue au début de la pièce. La courbe expressive devient plus importante, formant graduellement une voûte d’intensité climatique avant de s’affaisser lentement. Si l’œuvre a certaines implications programmatiques pour le compositeur, pour l’auditeur, il suffit de saisir la signification du leitmotiv, une citation de F. Garcia Lorca « … y los arcos rotos donde sufre el tiempo - …et les arches brisées où souffre le temps ». Ces mots sont entonnés doucement en exergue à chacune des trois cadences (Ecos 5-7) et l’image « arches brisées » est représentée visuellement dans la notation de la musique qui souligne les cadences.

Concert SMC Lausanne: