Transsilvanische Motive

pour flûte, piano et percussion
2001, Corneliu Dan Georgescu

Pourquoi toujours associer folklorisme et nationalisme ? On peut tout simplement dialoguer librement avec d’autres langages musicaux, avec de la musique folklorique de Transylvanie (pour cette pièce), musique qui, depuis Bartok, a presque disparu dans ses formes authentiques. Il s'agit donc d'une reconstruction, d'une remémoration, comme une sorte d'archéologie musicale empreinte d'une certaine nostalgie ...

Concert SMC Lausanne:

  • Lundi 15 mars 2004 (Saison 2003-2004)
    Trio Contraste + lire
    Oeuvres de Stroe, Balint, Rotaru, Metianu, Ohana, Dinescu et Georgescu