Lux Animae op. 97

pour violoncelle solo avec scordatura spectrale
1996, Horatiu Radulescu

Créé en première mondiale à Jesi – Italie – en 1998 par Catherine Marie Tunnell. Les cordes à vide du violoncelle sont réaccordées selon une scordatura spectrale utilisant une modulation en anneaux, soit les 3ème, 4ème, 7ème et 11ème harmoniques de mi comme nouvelles fondamentales pour les cordes IV-III-II et I, soit, respectivement le si grave, le mi, le ré d’1/6.4 de ton plus bas et du la monesis (augmenté d’1/4 de ton).

Concert SMC Lausanne: