Luz

pour quatuor à cordes et accordéon
2000 - Création mondiale, Javier Torres Maldonado

Caractérisée par de violents changements de timbre et par une écriture instrumentale brillante, cette œuvre révèle une conception du rythme et du temps musical déjà présente dans d’autres œuvres de J.T. Maldonado comme « Exabrupto e Uris » : une présence constante d’événements sonores. Un autre aspect de cette partition est la correspondance que le compositeur établit entre le jeu vertigineux des perspectives sonores (contrastes inopinés dus à de soudains changements d’instrumentation, de rapidité métronomique, de caractères des mouvements et de dynamique) et les changements prévus dans la disposition spatiale des instrumentistes, coordonnée avec la direction et l’intensité de l’illumination projetée sur les musiciens. Les différents mouvements évoquent l’ange présent dans la mémoire de chaque être humain, un ange peut-être incarné, mais maintenant absent.

Concert SMC Lausanne: