verinnerung

pour trio avec piano
2001-2002 - Création mondiale, Michel Roth

Mon trio verinnerung fait partie d’un cycle de musique de chambre inspiré des peintures de Piet Mondrian. La Composition avec rouge, jaune et bleu (1928) est le modèle de cette pièce. En composant, je n’ai pas essayé de traduire le sujet de cette œuvre en musique, mais plutôt de transcrire le changement progressif de mon souvenir après l’avoir vue. J’ai cherché une musique qui ait le même équilibre singulier de construction et de liberté, la même « simplicité complexe ». Cette pièce commence comme un long regard sur ce tableau. Au début, on voit (ou on entend) un état stable. Si ma pièce s’appuie sur des matériaux très géométriques et des proportions de temps presque sérielles (comme dans le style de Mondrian), leur développement est plutôt intuitif, libre et très vague. Mais les différentes proportions, la structure des couleurs et leur expressivité sont transformées successivement dans notre conscience. De plus en plus, notre mémoire est pleine d’impressions différentes qui se mêlent, se croisent, se décroisent. A la fin, cette activité, pas réellement visible sur le tableau mais existant dans notre conscience, se calme, perd de son énergie et se stabilise à nouveau : le souvenir diffus d’un rêve très intense. L’œuvre est dédiée à l'Ensemble Mondrian. (Michel Roth)

Concert SMC Lausanne: