Gehörte Form - Hommages

pour trio à cordes
1998, Dieter Ammann

Ce titre signifie « principe de forme » par lequel la musique se développe d’elle-même et ne suit pas une idée formelle pré-conçue ; le développement d’une expression à laquelle la musique fait référence. Cela rend possible une impulsion émotionnelle multiforme et d’expression universelle.
Afin d’atteindre une macrostructure dramatique, le deuxième et particulièrement le troisième mouvement contiennent un accroissement d’énergie (« idée finale »). Cette pression n’advient cependant pas par quelque biais d’un travail thématique, mais plutôt au travers d’une technique de montage dans lequel divers éléments, présentés tout d’abord les uns après les autres, sont progressivement collés dos à dos. De ces blocs de pierre posés les uns sur les autres émanent des réminiscences d’écoute (par ex. le 2ème quatuor à cordes de Ligeti ou le trio à cordes de Rihm) d’où le titre « Hommage ». Concernant les tonalités, les trois mouvements se réfèrent au dernier mouvement du trio à cordes de Schönberg.

Concert SMC Lausanne: