Adieu m'amour - Hommage à Guillaume Dufay

pour violon et violoncelle
1982-1983, Mathias Spahlinger

Adieu m’amour est un hommage à Guillaume Dufay (vers 1400 – 1474) ; c’est le titre d’un rondeau à trois voix, probablement l’une de ses chansons les plus connues.
Adieu de l’amour qui croit qu’on possède autrui, adieu de la recherche du miroir en l’autre. Par tout une série d’effets techniques, Mathias Spahlinger décrit l’amour qui s’en va. Il commence par désaccorder les instruments (en détendant les cordes, donc en les baissant) ce qui demande une attention particulière tant pour jouer qu’écouter. Suit toute une série d’effets techniques : sons multiples par le jeu d’archet sur des nœuds de vibration, pression particulière sur certaines parties de la corde pour obtenir des résonances, une technique de flageolet étendue qui exige un coup d’archet exact et invariable en un point précis de la corde.

Concert SMC Lausanne: